Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #challenge ABC 2013 : Littératures de l'Imaginaire

Editions Harlequin, Fantastique/Jeunesse
Publication : 2012 (VO), 29 mai 2013 (VF)
528 pages _ 16,41 €

 

4ème de couverture : « Si on m’avait dit que ma vie basculerait du jour au lendemain, j’aurais éclaté de rire. Et pourtant, il a suffi d’une banale sortie en famille pour que je perde tout. Aujourd’hui, je sais que mon père n’était pas fou à lier et qu’il avait raison : les monstres existent, je les ai vus à l’œuvre. Ils ont fait déraper notre voiture. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Si je n’agis pas, bientôt, ils seront partout et dévoreront aussi vos familles, vos copains. Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, même si ce sont les garçons les plus dangereux du lycée, et on va se battre contre nos ennemis... les Zombies. »

 

Mon avis : Jusqu’à présent, je n’avais fait que vanter les qualités de la collection Darkiss de chez Harlequin qui propose des romans fantastiques pour ados. Pas trop compliqué tant que l’on reste abonné à la même plume et donc comme je l’avais promis, j’ai essayé un autre auteur. Et le résultat est plus que satisfaisant. Pourtant au départ ce n’était pas gagné, n’étant pas attirée par nature des histoires qui parlent de zombies même si c’est à la mode en ce moment mais derrière Je suis une légende, ça passe très bien. C’est pour dire, j’ai avalé ce livre en une journée !

            Par quoi commencer… Tout comme n’importe quel livre de Young Adult, ce roman possède ses propres clichés : une héroïne qui perd ses parents dans un accident de voiture, des créatures surnaturels encore non identifié au début de l’histoire et la difficulté de surmonter la perte de membres chers à son cœur. Suivi par un nouveau lycée, des nouveaux amis et LE mauvais garçon attirant dès le premier coup d’œil où comme par hasard, il y a quelque chose qui passe entre les deux jeunes gens. Une attirance des plus électrisantes ! Puis, des questions et des mystères au fur et à mesure où Alice s’enfonce dans le monde des zombies.

            Mais au final, on passe rapidement à travers ces clichés. Tout d’abord parce que l’écriture est vraiment bonne. L’histoire avance, avance et ne s’arrête jamais. On est toujours tenu en haleine ce qui fait que l’on se retrouve dans l’incapacité de lâcher ce livre. Quand il ne s’agit pas de l’étrange relation que mènent Alice et Cole où ils ne font que s’attirer pour mieux se repousser, il s’agit des bagarres contre les zombies et cet étrange carnet qui dévoile au compte goute des secrets à la jeune héroïne. Et tout ce qu’on y lit nous emmène à croire que le deuxième tome ne sera pas de tout repos. Car Alice s’avère être une chasseuse dotait de pouvoirs extraordinaires qui pourraient être à l’origine du comportement soudainement étrange des créatures qu’elle pourchasse et qui la pourchasse à son tour. Sans oublier le fait étrange qu’elle peut communiquer avec sa petite sœur décédée et qu’ils doivent affronter le camp adverse en plus des créatures. Et quand le récit ne baigne pas dans le surnaturel, il est question de copines, d’amour et de rumeurs de couloir dans le lycée. Pour à la fin découvrir que tout est lié.

            Cette Alice a vraiment un pied partout.

            Tout ne s’arrête pas là, même les zombies ne sont pas d’ordinaires créatures mangeuses de cervelle. En réalité, ils n’ont pas de corps physiques, ils ne sont que métaphysiques et ne s’attaquent non pas à la chaire mais à l’âme. C’est donc avec son âme qu’il faut les combattre mais pour cela, faut-il encore savoir sortir de son corps sans se faire mordre au risque de devenir à son tour une de ses affreuses créatures. Et toutes ne semblent pas être aussi bêtes que ses pieds puisqu’une certaine Fiancée de Frankenstein semble s’intéresse d’Alice, rodant toutes les deux semaines autour de la maison des grands-parents de notre héroïne. Mais pourquoi ?

            Il y a donc un gros suspense qui règne tout au long de l’histoire. Des questions qui n’ont pas encore trouvé réponses.

            Puis, tous les personnages sont vraiment bien travaillés. Les grands-parents essayent de parler « jeune » avec Alice, ce qui donne certains échanges assez marrant. Sa petite sœur est gentille, attachante et aime sa sœur même dans la mort puisqu’elle intervient par le biais d’un nuage sous la forme d’un lapin. Sa nouvelle amie Kat, qui aidera Alice à sortir de la torpeur, possède une langue bien pendue mais un cœur gros comme ça ! Cole, le mauvais garçon mais beau à tomber par terre se révèle être une personne à l’écoute des personnes qui l’entourent quand il ne se bat pas contre les zombies avec du plomb dans la cervelle. Et Alice ! J’ai aimé cette jeune fille pleine de courage qui affronte la vie et se bat pour s’en sortir, autant avec ses points qu’avec sa langue. Elle a de la ressource et de la rage à revendre même si parfois elle a peur et que le doute la traverse. Va au devant de son avenir. Une héroïne vraiment attachante, loin d’avoir la grosse tête.

            Certaines personnes en lisant le titre n’auront pas manqué le clin d’œil au roman Alice au pays des merveilles. Attention, je préfère vous prévenir, là s’arrête le lien. Ne vous attendez pas à voir apparaître un chat avec un sourire plein de dents et encore moins un chapelier fou.

Commenter cet article

La Garçonnière de Hélène Grémillon 24/10/2013 14:50

Elle est quand même pas mal la couverture :)