Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Dossier Anne Rice

Anne Rice

alias

Louisiane Howard Allen O'Brien

4 octobre 1941 – /

Mercy Hospital de La Nouvelle-Orléans en Louisiane – /

 

            Elle est la deuxième fille d’une fratrie de quatre, fruit de l’union d’une famille Americano-Irlandaise catholique. Passant la plus grande partie de sa vie à La Nouvelle-Orléans, le chef lieu de la majorité de ses histoires. Sa sœur, Alice Borchardt, devient elle-aussi un auteur célèbre.

            De son vrai nom : Louisinane Howard Allen O-Brien, ce n’est qu’à partir de son premier jour d’école qu’elle endosse le patronyme d’« Anne », suite à une question d’une religieuse qui lui demande son prénom. Trouvant celui-ci joli et consciente que l’ancien pouvait provoquer des railleries de la part de ses camarades (« Howard coward », Howard le poltron. Son père ayant souffert de cette malheureuse rime dans sa jeunesse). Sa mère, Katherine, qui l’accompagne ce jour-là et dont sa fille s’éest empressée de répondre à sa place ne la corrige pas, sachant la conscience qu'a son enfant sur son véritable prénom. Ajoutant même qui si tel est son souhait elle en a tout à fait le droit.

            Depuis ce jour, tout le monde l’a appelé « Anne ».

 

 « Mon nom est Howard Allen parce qu'apparemment ma mère pensait que c'était une bonne idée de m'appeler Howard. Le prénom de mon père était Howard, elle voulait m'appeler Howard, et elle pensait que c'était une chose intéressante à faire », Anne Rice.

  anne rice 01

            Sa mère, ayant le désir d’élever quatre génies, par conséquent, n’oppose pas de limite à la créativité de ses filles. Allant même jusqu’à leur permettre de dessiner sur les murs de la maison si tel est leur envie. Dans cet environnement de stimulation physique et artistique (dont on retrouve la trace dans son livre "Le Violon"), l'imagination d'Anne se développe et se peuple peu à peu d'un monde de fantaisie, répondant aux sombres mystères de l'enfance et au surnaturel. Dès son jeune âge, cette éducation permet à Anne de développer un certain sens de l'exception : dès sa jeunesse, elle se sent "à part", différente des autres jeunes filles de son âge.

            Cependant, Katherine souffre d'alcoolisme et disparaît en juillet 1956. Anne, alors âgée de quatorze ans en est bouleversée. Howard se remariera en 1958. Il travaille alors pour les services postaux et est bientôt transféré sur Richardson, au Texas. Toute la famille le suit dans le déménagement, malgré l’opposition d’Anne qui a seize ans.

            C'est à l'High School de Richardson qu'Anne fait la rencontre de Stan Rice. Elle le rencontre dans la classe de journalisme. Stan est un « junior » (une année plus jeune qu'Anne), et vient juste d'arriver à Richardson après que ses parents aient eux aussi été transférés de Dallas. Bientôt, il en vient à quitter sa place, sur les premiers rangs de la classe, pour prendre la place libre juste à côté d'Anne, prétendant en avoir assez d'être assis là-bas tout seul. Stan est éditeur pour le journal de l'école et Anne écrit des articles pour ce même journal. Même si Anne est attirée par Stan, il n'est pas à proprement parler « son type ». Et ils ne font pas parti du même groupe d’amis mais cet été là, après qu’Anne fut admise à la classe supérieure, il lui fait sa demande et tous les deux comment à sortir ensemble.

            En 1959 elle est diplômée du lycée Richardson et entre en fin d’année à l’université du Texas pour femme à Denton, et plus tard au North Texas State College. Stan est alors senior à l'High School. 1960, Stan arrive au collège de Denton mais Anne décide la même année de partir pour San Francisco. Tous les deux établissent une correspondante écrite.

            Après un an alors qu’elle travaille comme examinatrice d’assurance, Stan lui fait sa demande en mariage par télégramme et Anne revient au Texas pour se marier avec son amour d’enfance. Ils se marient le 14 octobre 1961. Ensuite, les Rice retournent à San Francisco et s'établissent à Haight-Ashbury. Ils prennent des cours à l'Université d'Etat de San Francisco et tous deux sont bacheliers en 1964 (Anne reçoit un B.A. en science politique et Stan en « Creative Writing »). Stan remarqué pour sa poésie, commence le programme de doctorat à l'UC de Berkeley, mais il abandonne bien vite et revient à l'Université de San Francisco où il devient professeur. Anne vit et travaille à San Francisco Bay Area de 1962 à 1988.

            En 1965, Anne publie dans le magazine « Tranfer » une courte histoire appelée : October 4, 1948.

            En 1966, le couple déménagent pour Taraval Street où Anne découvre qu’elle est enceinte et le 21 septembre 1966 voit le jour une magnifique petite fille qu’ils nomment Michèle. Ensuite, tout va pour le mieux pour eux. Stan enseigne à l'Université de San Francisco et reçoit récompenses et reconnaissance pour sa poésie. Quant à Anne, elle continue de se faire publier dans « Transfer ».

 Anne Rice décor           Ils déménagent à nouveau en 1969 pour Berkeley où Anne produit le brouillon d'une courte histoire intitulée : Interview With the Vampire, alias Entretien avec un vampire. Elle écrit aussi une nouvelle intitulée Katherine and Jean, qui suscite un certain intérêt chez les éditeurs. Après l'avoir un temps abandonné, elle achève sa maîtrise en « Creative Writing » à l'Université de San Francisco. Elle continue d’écrire, se focalisant sur son passé de la Nouvelle-Orléans sauf que les évènements ne finiront pas comme prévu.

            La nouvelle arrive en 1970 où une leucémie est diagnostiquée chez la petite Michèle. Anne en est déchirée, ne sachant si elle doit abandonner ses études pour s’occuper de sa fille ou les achever. Malgré tout, elle se débrouille, s’occupant en même temps de son enfant et de finir sa maîtrise. En 1972, elle reçoit sa maîtrise en « Creative Writing » (thèse : Katherine and Jean. Oraux : Woolf, Shakespeare et Hemingway). Stan reçoit une récompense de 5000 $ de la part de la Fondation Nationale pour les Arts et les Rice en profitent pour emmener Michèle à Disneyland.

            Le 5 aout 1972, alors âgée de 5 ans la petite Michèle succombe à la maladie. Ce décès, faisant suite à celui de sa mère, contribue à « modeler » l'esprit et le style d'Anne. Elle ressent alors l’envie de se soumettre au désespoir autant d’y résister. Car depuis son enfance, elle se sent différente des autres, ne se satisfaisant jamais des explications sociales. Elle oscille donc constamment entre la volonté d’être acceptée et celle d’être elle-même.

 lestat dessin           Durant les cinq années qui suivent la mort de leur fille, ils vivent dans une sorte de brouillard éthylique. Puis, en 1973 en cinq semaines, Anne reprend Entretien avec un vampire et le transforme en un roman. Roman qui est finalement rejeté par les éditeurs. C’est en 1974, alors qu’Anne assiste à une conférence d’écrivains à Squaw Valley où elle rencontre l’agent littéraire Phyllis Seidel qui accepte de la représenter. Il finit par vendre le roman à Vicky Wilson, de la maison d’édition Knopf. Entretien avec un vampire est publié en 1976 et la Paramount achète les droits cinématographiques pour 150 000 $ avec une option pour dix ans. Alors le couple voyagent en Europe, en Egypte, à Port au Prince, et etc.

            Une autre nouvelle découverte arrive, en 1977 Anne apprend à nouveau qu’elle est enceinte. Le 11 mars 1978 voit le jour à un petit garçon qu’ils nomment Christopher. Anne, continue aussi d’écrire.

            Ils retournent à la Nouvelle-Orléans avec leur petit garçon en 1989. Stan se retire de son poste « Creative Writing » et achètent une maison au 1239 First Street dans le Garden District dans laquelle l’auteur a toujours rêvé d’habiter. D’ailleurs, cette maison est celle que la romancière décrit trait pour trait dans le premier tome des Chroniques de sorcières, la maison des Mayfaire. En 1993, ils achètent un ancien orphelinat catholique pour filles, Saint Elizabeth’s. Soutenue par son succès, Anne continue d’explorer d’autres sujets qui l’obsèdent, mêlant des aspects de sa vie et de ses valeurs dans la vie de ses personnages.

            Mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, Anne Rice n'est pas un auteur typique de littérature fantastique, même si elle a baigné durant toute son enfance dans la culture de la Nouvelle-Orléans – faite de vaudou et d'autres éléments magiques – propice à l'élaboration de récits extraordinaires. En fait, elle s'inspire tout simplement de ce qu'elle a toujours connu, et à travers ses romans se dessine un hommage constant à la ville qu'elle chérit plus que tout.

            Elle retourne à l’église catholique en 1998, après plusieurs années en se décrivant comme étant athée. Une décision peut-être motivée par son hospitalisation d’urgences cette année même à la suite d’un coma diabétique qui aurait pu lui coûter la vie. Puis, annonce en 2002 qu'elle veut maintenant utiliser sa vie et son talent pour écrire afin de glorifier sa croyance en Dieu, sans pour autant renoncer à écrire des livres comme avant, continuer aussi à soutenir les droits des homosexuels et le droit à l’avortement. Elle s’investira dans l’écriture d’une trilogie sur la vie de Jésus dont 2 tomes sont déjà sortis aux USA. anne rice 02

            Le 9 décembre 2002 verra le funeste jour du décès de Stan Rice.

            2005, Anne décide de vendre sa maison, puis quitte la Nouvelle-Orléans où elle vit seule depuis le décès de son mari pour la Californie, se rapprochant par la même occasion de son fils. Proche des 70 ans, et en raison de sa santé précaire, elle se déplace très peu mais garde l’esprit ouvert et vif grâce à twitter et entretient elle-même sa chaîne youtube et sa page Facebook avec beaucoup de photos personnelles inédites au bonheur de ses fans.

 

Chroniques des vampires :

·         1976 : Entretien avec un Vampire (Interview with the Vampire) ;

·         1985 : Lestat le Vampire (The Vampire Lestat) ;

·         1988 : La Reine des Damnées (The Queen of the Damned) ;

·         1992 : Le Voleur de Corps (The Tale of the Body Thief) ;

·         1995 : Memnoch le Démon (Memnoch the Devil) ;

·         1998 : Armand le Vampire (Armand) ;

·         2000 : Merrick (Merrick);

·         2001 : Le Sang et l'Or (Blood and Gold);

·         2002 : Le Domain Blackwood (Blackwood Farm);

·         2003 : Cantique Sanglant (Blood Canticle).

 

Les Nouveaux Contes des vampires :

·         1998 : Pandora (Pandora) ;

·         1999 : Vittorio le Vampire (Vittorio).

 

La Saga des sorcières Mayfair :

·         1990 : Le Lien Maléfique (The Witching Hour);

·         1993 : L'heure des Sorcières (Lasher) ;

·         1994 : Taltos (Taltos).

 

Les Infortunes de la belle au bois dormant :

·         1983 : Les Infortunes de la Belle au Bois dormant 1 (The Claiming of the Sleeping Beauty) ;

·         1984 : Les Infortunes De La Belle Au Bois Dormant 2 (Beauty's Punishment) ;

·         1985 : Les Infortunes De La Belle Au Bois Dormant 3 (Beauty's Release).

 

Autres livres :

·         1979 : The Feast of All Saints ;

·         1982 : La Voix des Anges (Cry to Heaven) ;

·         1985 : Exit to Eden (sous le pseudo d'Anne Rampling) ;

·         1986 : Belinda ;

·         1989 : La Momie (The Mummy) ;

·         1996 : Le Sortilège de Babylone (Servant of the Bones) ;

·         1997 : Le Violon (Violin) ;

·         2002 : Le Maître de Rampling Gate (The Master of Rampling Gate) - Nouvelle ;

·         2005 : Christ the Lord : Out of Egypt (non traduit) ;

·         2008 : Christ the Lord : The Road to Cana (non traduit) ;

·         Christ the Lord : The Kingdom of Heaven (date de parution non encore annoncée) ;

·         2009 : L’Heure de l’Ange (Angel Time: The Songs of the Seraphim).

  anne rice 03

Sources :

http://oscurantis.pagesperso-orange.fr/biogrice.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Rice

http://annericefrance.free.fr/biblio.html

La Gazette de Sigmund n°3 : http://anitablake-asylum.com/content/la-gazette-de-sigmund

Commenter cet article