Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Genre Manga

Editions Kazé, Shonen
Publication : 2009, 2010(VO), 27 mai 2010, 19 août 2010 (VF)
6,95 €

 

4ème de couverture :

Blue-Exorcist-1Vol 1.

« Quand il apprend qu’il est le fils de Satan, et que son père adoptif s’est sacrifié pour le sauver, Rin décide de devenir exorciste à son tour. Mais comment gagner la confiance des autres quand on peut, en dégainant simplement une épée, libérer une puissance infernale ? »

 

 

 

blue-exorcist-2Vol 2.

« Sous l’œil attentif de son frère Yukio, Rin poursuit son apprentissage du métier d’exorciste. Mais au cours d’un stage spécial censé préparer les étudiants à l’examen d’été, de puissantes entités démoniaques parviennent à s’introduire sur les lieux ! »

 

Mon avis : Avant d’ouvrir le premier tome, je ne savais pas du tout dans quoi je m’embarquais. Il faut dire que j’ai tellement entendu parler de ce titre pendant une semaine que je ne pouvais pas continuer d’ignorer le succès de Rin. Et au final, j’ai moi aussi fini par tomber conquise par cet enfant démon.

            Rin est un bagarreur, contrairement à son frère jumeau qui est une image et a d’excellentes notes à l’école, lui ne fait qu’attirer les problèmes. C’est d’ailleurs pour ça que son frère Yukio entre au lycée pendant que lui doit se chercher un travail suite à la demande du père Fujimoto – c’est un prêtre. Sauf qu’une fois de plus, les évènements tournent au vinaigre et avec ça, une étrange puissance noire et négative.

            Très vite, Rin va apprendre qu’il est le fils de Satan et qu’il est le seul à avoir hérédité des pouvoirs de son géniteur et que jusqu’à présent, le père Fujimoto s’est contenté de le protéger en attendant que ses pouvoirs se révèlent. Avant de mourir suite à une attaque de Satan, le père lui donnera une épée qu’il ne doit pas dégainer sous prétexte de voir sa véritable apparence exposée aux yeux de son entourage.

            Face à ce sacrifice, Rin se fera la promesse de combattre Satan. Mais avant ça, il faut passer par l’école pour devenir exorciste !

            On va par la suite de révélation en révélation. Surtout quand on apprend que Yukio, son frère, est déjà un exorciste confirmé et qu’il sera l’un de ses professeurs. On découvre de nouveaux personnages tel que le directeur Méphisto Phélès qui dès la première image ne m’inspire pas confiance. La petite Shiemi qui aidera à installer l’univers des exorcistes dans l’histoire à travers son histoire personnelle. Un personnage qu’on ne peut qu’aimer. Sans oublier les nouveaux camarades de classes de Rin où je retiendrais Ryûji. Ces deux-là n’arrêtent pas de se prendre la tête mais je pense qu’on pourra bientôt y découvrir une merveilleuse amitié. Sans oublier qu’un complot guette au-dessus de la tête de Rin suite aux attaques étranges de plusieurs entités maléfiques qui ont réussi à s’infiltrer dans l’école. Et qui comme par hasard, en ont après notre apprenti exorciste.

            Ce qui m’a surprise dans ces deux premiers volumes sont les problèmes de la société japonaise qui sont mis en avant. Tel que le rejet au début de Yukio pour son frère Rin. L’accusant d’être à l’origine de tout son malheur. Lui avouant qu’il ferait mieux de se suicider pour le bien de tout le monde. Et les mots choisis sont particulièrement frappant, même pour le lecteur.

            Et dans le second volume, Rin qui réalise qu’il est trop fort, qu’il peut très vite devenir dangereux s’il ne maîtrise pas vite ses pouvoirs en plus du fait qu’il ne pourra jamais se dévoiler sous sa véritable identité face aux autres. Ses camarades de classes qui se dévoilent vite être pleins de préjugés.

            Un manga à suivre avec intérêt !

Commenter cet article