Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Skelarh
Publié dans : #FINI challenge : J'aime les classiques !

H.P.Lovercraft

Editions “Folio” – 2€ – 111pages

 

4ème de couverture :


Celui-qui-chuchotait-dans-les-tenebres.jpg


 
« 
Des voix inquiétantes qui hantent les collines, de mystérieuses empreintes de pas, une grosse pierre noire gravée de hiéroglyphes à demi-effacés… Un professeur de littérature, passionné par les légendes et le folklore de la Nouvelle-Angleterre, découvre le secret d’étrange créatures dissimulées dans les bois obscurs et plonge dans un univers terrifiant.»

 

 

 


L’avis :

 

N’ayant jamais lu un texte de HP Lovercraft, j’ai profité du défi « j’aime les classiques » initié par Marie L pour me plonger dans cet univers au combien étrange et fantastique. Plonger ? C’est bien le mot ! Un grand saut dans un océan d’angoisse qui ne nous lâche pas. On assiste, béat, à la chute des idées – au combien raisonnable – de Albert N. Wilmarth, un professeur de littérature qui ne crois pas, en aucune manière, à l’irrationnel et au fantastique. Rapprochant aux légendes et folklores des régions parlant de monstres, fantômes et autres créatures, à des faits historiques, des désastres ou juste des faits scientifiques.

 

Le rideau tombe, une « simple » lettre de Henry W. Akeley du Vermont lui parlant de voix inquiétante dans la montage au-dessus de chez lui, mais surtout, lui parlant des preuves qu’il peut apporter. Des preuves bien trop réelle pour que le frisson ne gagne pas l’échine du lecteur. C’est avec angoisse que l’on va suivre l’histoire de HW Akeley, son contact avec ce qui semble être des extraterrestres et sa lente descente vers la folie. Percer le fin voile entre le réel, la croyance populaire et la science fiction, mais est-ce vraiment de la science fiction ? Peut-on parler de « science fiction » quand on assiste plus à une confession de ce professeur avec des extraits des lettres envoyées par HW Akeley ?

 

On a ici une nouvelle écrite à la première personne par Wilmarth qui nous raconte par le biais de ces souvenirs, de son ressenti, de son angoisse et aussi par les restes de sa correspondance avec Akeley, celui qui dit avoir vu ceux du dehors. On entre de plein fouet dans l’univers de Lovercraft et du mythe de Cthullu. En refermant le livre, une idée subsiste à mon sens : Et si c’était vrai ? Tout semble si vrai, si véridique dans les émotions de l’auteur, dans son aventure, dans ses appréhensions ou dans son attitude.

 

Extrait :


Mais je vous ai pas dit le pire, Wilmarth. Armez-vous de courage avant de lire ceci, car vous allez avoir un choc. Pourtant je dis la vérité. Voilà –
J’ai vu et touché une de ces créatures, ou une partie de l’une d’elle d’elles. Grand Dieu, mon ami, mais c’est abominable ! Elee était morte bien entendu. Un des chiens l’avait tuée et je l’ai trouvée prés du chenil ce matin. J’ai voulu la garder dans le bûcher comme pièce à conviction, mais elle s’est évaporée en quelques heures. Sans laisse de traces.

 

defi_classique.jpg

Commenter cet article

La liseuse 10/02/2010 11:12


Il se trouve déjà dans ma pile. J'aime l'écriture ténébreuse de Lovecraft.


Marie L. 05/02/2010 15:51


J'ai un recueil Librio de Lovecraft mais je ne suis pas sûre de l'avoir déjà lu... Quelques extraits mis à part...
Est-ce que je compte ce billet pour le défi de janvier (récap' déjà publié, un peu moins visible sans doute) ou je le garde pour février?


Skelarh 07/02/2010 17:36


Février :D

A mon avis, si tu l'avais lu tu t'en souviendrais, c'est marquant comme lecture. Un peu comme "le horla" de Maupassant, après tu regardes différements certains objects ^^ (genre la maison abandonné
en face de chez ton employeur ^^)

J'ai une  PAL assez impressionnante en ce moment, mais après, oui, je pense m'attaquer au mythe de Cthullu ^^