Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Fantastique Jeunesse

comment vampire amoureuxEditions du Masque, Fantastique
Publication : 2009 (VO), 2009 (VF)
412 pages _ 16 €

 

4ème de couverture : « Jessica attendait beaucoup de son année de Terminale : indépendance, liberté, fêtes... Elle n'avait certainement pas vu venir Lucius Vladescu !

Adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, Jessica découvre avec stupeur qu'elle est fiancée à un prince vampire depuis sa plus tendre enfance, et qu'il a bien l'intention de réclamer sa promise.

Séduisant, ténébreux, romantique, Lucius est persuadé que Jessica va lui tomber dans les bras. Malheureusement, la jeune fille a d'autres projets et pas la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu'il soit.

Beth Fantaskey signe une comédie romantique pleine de suspense et de rebondissements, où Jessica livre des conseils avisés aux amoureuses de vampires... et aux autres ! »

 

Mon avis : La première fois que j’ai croisé ce roman, celui-ci me présentait sa tranche au beau milieu d’un rayon de livres jeunesse/adolescent. Au tout départ, avant même de lire le titre j’ai cru à une erreur car la tranche était à l’image des romans policier : noir avec une languette blanche, le titre en lettres noirs à l’intérieur. Lorsque je les tirais de son coin, là encore, la couverture m’a fait penser à un roman policier. Fond noir, le titre comme tapé à la machine à écrire avec en guise d’image une rose blanche ensanglantée et deux mains jointes éclaboussées de sang.

            J’y ai cru jusqu’à ce que je lise le titre. Un titre particulièrement innovant et intéressant, allant dans un courant inverse à tous les Twilight du genre. Et à l’image de son titre, l’histoire s’avère tout aussi rafraîchissante.

            Car nous suivrons tout au long des pages la vie soudainement bouleversé de Jessica, alias Antanasia Dragomir de son vrai nom. Une jeune fille particulièrement rationnelle, prônant la logique au quotidien, une amoureuse des mathématiques qui ne croit pas une seconde à tout ce qui pourrait êtres affilié au mystique et qui va apprendre tout juste après sa rentrée des classes qu’elle est promise au nouvel élève de sa classe. Un prétendant au trône des dents longues de la Roumanie qui est lié par un pacte à Antanasia Dragomir, elle aussi descendante d’une famille royale. Un secret que ses parents d’adoption lui ont cachés jusqu’à l’arrivée de son futur mari et qu’elle n’arrive pas du tout à digérer. Parce que Jessica ne croit pas aux vampires et encore moins qu’elle puisse en être un elle-même, et etc...

            L’une des raisons pour laquelle Jessica ne croit pas une seule seconde à l’histoire qu’on lui sert est qu’elle n’a jamais ressenti le besoin de boire du sang. De plus, elle ne possède pas de crocs comme le veut la tradition ou devrais-je dire, pas encore. Quoi de plus normal où les garçons naissent vampire avec tout ce qui va avec (soif de sang, crocs, force surhumaine), et où les filles doivent être mordu pour que leur véritable nature soit révélé. Mordre et se faire mordre élevé au rang de l’acte sexuel.

            Dès le départ, l’intrigue s’installe. Lucius arrive en Amérique dans le seul but de séduire Jessica et d’en faire sa promise afin de lier leurs deux familles et éviter une guerre. Mais pour réussir, faudrait-il encore que cette dernière croit une seule seconde à la véracité de l’existence de son espèce. Va alors se jouer un jeu du chat et de la souris pour les deux jeunes gens. Lucius, toujours à la recherche du plan qui séduira la belle et Jessica, qui essaye de l’éviter par tous les moyens sans se rendre compte qu’elle tombe au fur à mesure sous le charme jusqu’à ce que la situation se retourne à la suite d’un grave accident.

            Si j’ai aimé ce livre c’est parce que Jessica ne tombe pas facilement amoureuse du beau ténébreux, ce qui est un vrai changement comparé à Bella et Edward et autres couples comme on en voit par exemple dans Le journal d’un vampire.          Il est aussi agréable de pouvoir lire la correspondance qu’entretien Lucius envers son oncle entre chaque chapitre, nous permettant de suivre l’évolution de la situation.

            Avec du recul, je me rends compte qu’il y a plus d’intrigues que d’actions mais cela ne m’aura pas empêché d’aimer, d’apprécier cette lecture.

 

Commenter cet article

Luna 10/04/2011 10:09




J'adore ce livre : je trouve que niveau bit-lit pour pré-pubère, c'est de loin le livre le plus original et intéressant ! C'est frais, l'héroïne ne se laisse pas faire... et la fin est assez
inatendue au finale !
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur "comment se débarrasser d'un vampire" sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Ambroisie 10/04/2011 19:15



Pour ma part, j'ai hâte de découvrir la suite que nous prépare l'auteur. Et en même temps, je suis un peu effrayée. J'ai peur que ma lecture ne me tienne pas autant
en haleine comme lorsqu'on va voir la suite d'un film au cinéma. Parfois, il n'y a plus vraiment d''effet de nouveauté.



Marie L. 18/06/2010 20:07



Oh mais nos avis sont finalement assez semblables!


Quant au titre, je ne trouve pas la traduction française très appropriée... Je préfère la titre anglais qui correspond mieux au récit. Jessica ne cherche pas longtemps à se débarrasser du
vampire... Au contraire!



Ambroisie 22/06/2010 20:54



Ah ? Je ne sais pas à quoi il ressemble le titre anglais. Il faut dire en même temps que mon niveau d'anglais frole l'incapacité...



Griwi 03/05/2010 10:58



Pas mal, pas mal, ca donne envie aussi... Je crois que je vais bientot refaire ma bibliothèque :p



Ambroisie 07/05/2010 09:42



Tiens moi au courant !



Le Mammouth 18/04/2010 15:44



Oulà, elle est farceuse ta télé ! Moi aussi ça m'aurait fichu la frousse, lol !



Le Mammouth 16/04/2010 09:44



Disons que j'évite volontairement les films trop sanglants... Pourtant curieusement j'adooore les films d'horreur. Du moment que ce n'est pas trop réaliste, ça me va. Sinon, heeelp.



Ambroisie 17/04/2010 22:49



Je n'ai malheureusement qu'une petite chose à dire : lol


Moi, je n'aime pas les films d'horreur depuis le jour où ma télé a eu un soucis d'arrêt sur image lors du film, le Cercle, en plein sur le visage de la fillette
lorsqu'elle sort de la télé pour aller tuer l'homme un peu avant la fin. Je n'ai pas dormi pendant une semaine...