Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Genre Erotique

corps à corps en libertéEditions J’ai Lu, Erotique
Publication : 2003 (VO), 17 mars 2010 (VF)
116 pages _ 3,70 €

 

4ème de couverture : « Le cadeau de Sally Fée », « L’été de mes seize ans », « Le désenvoûtement sensoriel », « Plaisirs interdits », « L’orage », « Le cadeau »…

De la femme amoureuse qui offre une nuit à trois à l’élu de son cœur aux copines qui partagent un moment coquin uniquement pour le plaisir, chacune des nouvelles de ce recueil est un appel à l’ivresse des sens.

Plongez dans ces histoires, ces aventures comme seul Julie Bray sait les écrire. Chaque texte regorge d’imagination pour émouvoir, exciter et surprendre. De sa belle écriture, l’auteur dépeint avec justesse les mécanismes complexes du désir et rend admirablement compte des élans des corps et des cœurs. »

 

Mon avis : Si vous vous êtes toujours demandé à quoi pouvait ressembler un livre érotique sans non plus sauter le pas pour un Esparbec. Si vous aviez toujours eu l’envie de lire des nouvelles sans non plus donner dans l’érotisme masculin pur, ce titre-ci pourrait peut-être vous intéresser.

            Au fil des pages se sera 16 nouvelles, 16 histoires de la bouche de plusieurs femmes sur des aventures inoubliables et il y en a pour tous les goûts. En passant par Sally qui offre une nuit à trois avec une autre femme à son amoureux. A Chloé et ses premières vacances avec une copine qui finiront par être les plus instructives pour sa future vie de femme. Sans oublier France qui fera l’expérience d’une partie à quatre avec un frère, une sœur et la copine de celui-ci. Ou encore Carole pour avoir franchi le pas pour vivre en vrai le fantasme de l’homme « ouvrier » – vous savez, celui de l’inconnu qui vient faire des travaux chez vous. Sans oublier Tania et son inconnu dans le train. Et Anne et son mari aimant, son doux mari...

            Des aveux intéressants bien que je trouve dommage qu’il y apparaisse le plus souvent deux femmes nues. Ma préférait restant celle du fantasme le plus ordinaire du couple amoureux : Anne et son mari. L’histoire la plus simple et la plus belle où monsieur montre jusqu’à quel point il aime sa dame et lui faire plaisir. 

  

Extrait :

  « Tu m’embrassas doucement, comme pour me calmer. Puis, après quelques secondes de répit, tu me retournas sur le ventre et me fis placer à quatre pattes – tu me fis l’amour avec force, comme tu sais que j’aime me le faire faire… Tes mains parcouraient mon corps, caressant mes seins et mes fesses. Nos souffles s’accélérèrent, suivant une même progression. Puis, le plaisir m’arracha un petit cri lorsque tu vins en moi.

  Epuisée, je retombais sur le lit. Tu me pris dans tes bras et, comme une enfant, je m’endormis en rêvant au plaisir… »

Commenter cet article