Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Genre Erotique

devoile-moi.jpgEditions J’ai Lu, Erotique/Romance
Publication : 2012 (VO), 7 novembre 2012 (VF)
416 pages _ 13 €

 

4èmede couverture : « Lorsqu’il est entré dans ma vie, je ne savais rien de Gideon Cross sinon qu’il exerçait sur moi une attraction violente, si intense que j’en fus ébranlée.

J’ignorais encore tout de sa force et de ses failles, de ce besoin qu’il avait de posséder et de dominer, de l’abîme au bord duquel il oscillait.

Je n’imaginais pas que chacun de nous deviendrait le miroir de l’autre – un miroir dans lequel se refléteraient les blessures intimes et les désirs vertigineux qui nous habitaient.

Je ne mesurais pas encore la profondeur de l’amour qui allait nous unir. »

 

Mon avis : Après Cinquante nuances de Grey, une lecture qui m’avait fort plu, j’avais envie de rester sur le même thème. Je me suis donc tournée vers le deuxième titre qui fait le plus parler de lui en ce moment. Et bien… j’ai été pas mal déçue. Après l’histoire d’Anastasia et de Christian, je dois dire qu’Eva et Gideon sont loin d’être à la hauteur.

            Tout d’abord, le début de l’histoire. On retrouve les stéréotypes de la femme qui commence un nouveau job et au moment d’arriver au bureau, tombe sur un homme en costard-cravate à croquer tout cru. Ensuite, l’homme recroisera souvent sa route jusqu’à ce qu’ils échangent quelques mots et de fil en aiguilles, finissent rapidement dans les bras l’un de l’autre.

            Sur ce point là, j’ai trouvé que les choses allaient trop vite. Du coup, j’ai trouvé qu’il y avait très peu de tension érotique. Ca m’a fait penser à un film porno : le mec va chez le notaire, il entre dans le bureau, la secrétaire lui parle d’un papier et ils baisent. En fin de compte, il n’y a pas beaucoup de logique. Surtout qu’Eva n’étant pas vierge, Gideon n’a donc pas grand-chose à lui apprendre en matière de sexe. Et je me suis rendu compte que cela pouvait jouer un rôle important dans un roman de ce style-là quand les personnages n’ont rien à s’apprendre sur le sujet. Ce qui fait qu’à chaque fois qu’ils se voient, Eva et Gideon couche ensemble et cela m’a paru insipide.

            De plus, j’ai trouvé les personnages beaucoup moins travaillés et même si ils se trainent un passé des plus sombres, pas assez torturés à mon goût. Du point de vue psychologique, je trouve qu’il y a encore pas mal de travail à fournir ou alors, c’est l’orientation de l’histoire qui a tout gâché à mes yeux. Je n’arrive pas encore à me décider.

            Puis, au niveau couple, les problèmes qu’ils rencontrent m’ont fait à chaque fois l’effet d’une dispute de chiffons. Alors que parfois, il est question de viol et de torture. Voir tout se régler à coup de baguette magique ou devrais-je dire, de rendez-vous chez le psy m’a énervé. C’est trop beau et trop facile pour être vrai. Même pour un livre.

            Et pour finir, ce qui m’a le plus agacé. C’est qu’à chaque repas, soirée ou moment de détente, les personnages boivent systématiquement de l’alcool. Au point que j’en suis venu à me demander si je n’allais pas finir chez les alcooliques anonymes.

            Vous aurez compris que je n’ai pas beaucoup apprécié cette lecture, tant par l’histoire que les personnages, scènes de sexe ou pas. Du coup, je ne pense pas retenter l’expérience avec la suite lorsque celle-ci sortira. Tout de même, cela ne m’empêchera pas de continuer mon chemin et d’aller faire un tour vers la petite série qui traine pas loin sur la même table et qui se nomme : Tout ce qu’il voudra.

Commenter cet article