Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Skelarh
Publié dans : #Genre Policier

Jeff LINDSAY

Editions “Point”  – 1014 pages , 14,50€

 

4ème de couverture :

 Dexter-integrale-copie-1.jpg

 

 

 

« Dexter est un homme tout à fait moral : il ne tue que ceux qui le méritent. »

 

 

 

 

L’avis :

 

On ne peut pas dire que le 4ème de couverture soit des plus parlant, même si il fait sourire et donne envie d’en savoir plus. Reprenons depuis le début l’histoire de notre cher Dexter.

 

Dexter Morgan est un flic médico-légal spécialisé dans l’analyse des tâches de sang. Sa sœur, Deborah est elle aussi un flic comme l’était leur père – adoptif dans le cas de Dexter. Juste que là, rien de très original, le problème vient de Dexter et de son hobby, qualifié de « profiler amateur » par sa sœur. Son hobby ? Tuer des gens. Mais uniquement ceux qui le méritent réellement comme lui a si bien appris son père par son code de conduite : Le code Harry. Autres petites particularités de notre cher Dexter, il déteste le sang – drôle pour quelqu’un en ayant fait sa spécialité – il ne ressent rien, pas un gramme de sentiments – sauf si l’on touche à des enfants – et également, il est « habité » par une voix qui lui donne des conseils et qui a envie de tuer : le Passager Noir.

 

Je crois que la situation est bien résumée. J’ai découvert Dexter par la série du même nom qui passe sur nos petits écrans de télévisions. Je savais que la série était tirée d’un livre et lorsque je suis tombé sur l’édition intégrale aux éditions points – collection fort jolie, sobre et surtout sans la présence du logo « le livre qui a inspiré la série » - je n’ai pas résisté. On a donc ici trois livres en un : « Ce cher Dexter », « Dexter Revient » et « les démons de Dexter ». Alors que le premier est quasiment similaire à la première saison (enfin l’inverse), les deux autres se démarquent du lot et nous offres une vision différente de notre Dexter psychopathe.

 

Ce cher Dexter : Vraiment un très bon livre. On y découvre Dexter et son petit monde. Une entrée un peu brutale pour ceux qui ne s’y attendent pas, directement sur LA nuit de Dexter, celle où il laisse son passager noir prendre le dessus et soulager son envie sanglante. Tout commence ensuite par le meurtre d’une femme sans qu’aucune goutte de sang ne soit versé ou même retrouvé sur la scène du crime. Un meurtre comme celui-ci à vite fait de susciter la curiosité de notre sérial killer. En plus, par tout en admirant la technique de ce nouveau tueur à Miami, il peut aider sa sœur dans son boulot. Pourquoi s’en priver ?

Palpitant ! Une intrigue bien ficellée et une enquête menée tambour battant.

 

 Dexter revient : Le retour de notre psychopathe adoré. Le sergent Doakes – lui aussi possédant son propre « passager noir » - n’a aucune confiance en Dexter, il décide donc de le suivre et de le pousser à bout. C’est sans compter sur un nouveau cadavre bien particulier, une victime sans jambes, sans bras, sans paupières, sans lèvres, sans langue et sans oreille…mais vivante. Pour aider sa sœur, et surtout en savoir plus sur Doakes – pour pouvoir retourner à ses activités extra-professionnelles – Dexter se joint à la partie de chasse pour retrouver le tueur : le docteur Danco. On retrouve un peu le même schéma que le livre précédent. Moins originale que le premier, mais on se laisse encore prendre par l’intrigue et par la tension que l’auteur arrive à nous donner. On découvre un peu mieux Dexter et on se rend vite compte que Cody – le fils de Rita, le déguisement…euh… la fiancé de Dexter plutôt – est lui aussi bien étrange avec ses penchants meurtrier. Du bon pour la suite.

 

Les démons de Dexter : Le plus perturbant des trois. Alors qu’on commence à s’habituer à Dexter tuant et tranchant des membres, avec ces bonnes réparties et son humour bien noir, l’auteur nous l’enlève en faisant disparaître le Passager Noir. Dexter se retrouve seul et la solitude n’est pas bon pour un homme comme lui, il en perd tous ses moyens. On sent que l’auteur cherche où nous amené et où s’amener lui-même. Alors que les deux premiers tomes sont plus policier et comédie noire, on tombe limite dans le fantastique ici avec l’apparition d’un dieu Antique et d’une secte secrète. Sensation redoublé par des textes en italique, semblant nous donner l’image que Moloch  - le dieu antique araméen – semble ressentir. Pas le meilleur des trois livres, mais en tous cas largement plus original que le second. Une petite explication du passager noir qui semble légèrement capilotracter. Pas le meilleur des trois, mais bizarrement il se lit quand même extrêmement bien.  

                                                       

Dexter en bref, 1014 pages que l’on ne voit vraiment pas passer, un anti-héro charismatique, des seconds rôles caricaturés pour une comédie sanglante et noire. Une édition sobre et sans extra qu’on ne peut que apprécier et un prix dérisoire.

 

Extrait :

« Ce n’était plus aussi intéressant soudain. Moi, j’aime laisser les corps bien nets. Pas de traces, pas de taches, pas de sang qui dégouline. Si ce tueur était une fois de plus comme ces chiens qui s’acharnent sur un os, je n’avais rien à voir avec lui. »

 

 

Commenter cet article

maggie 10/04/2010 14:06



Je n'ai toujours pas réussi à voir un épisode mais ma soeur en est folle : je crois que sais quoi lui offrir, surtout si tu dit qu'il est palpitant ! Et puis si les autres histoires du livre ne
ressemblent à la série, ça restera une surprise et non une redite... Titre noté !



Skelarh 14/04/2010 20:04



J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi. Bien différent de la série qui surprendra certainement ta soeur ^^.


Le tome 4 a aussi été publié "Dexter dans de beaux draps" aux éditions Michel Laffon. J'attendais avec impatience la publication Point (très sobre je trouve)


Tu vas réussir un jour a regarder la série et tu verras, tu vas pas décrocher ^^



Ambroisie 08/04/2010 22:24



Ce n'est pas juste ! Moi aussi je voulais les lire ! Par contre, je ne savais pas qu'il y avait une intégrale... Tu savais que l'auteur s'est inspiré d'un vrai tueur ?



Skelarh 14/04/2010 20:06



Pas du tout (concernant le vrai tueur) mais en même temps cela ne m'étonne guère. On a tous nos sources d'inspirations :D


Rien ne t'empêche de le lire aussi ma chère, bien au contraire, je ne voudrais pas gacher une belle lecture ^^ (en plus niveau rapport qualité\nombre de pages\prix) c'est gagnant :D