Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Challenge : Sur les pages du Japon

hoichi.jpgEditions Nobi Nobi, Album
Publication : 12 avril 2012 (VF)
40 pages _ 14,90 €

 

4èmede couverture : « Il y a sept siècles de cela, à Dan-no-ura, eut lieu une bataille entre deux clans de samouraïs, les Heike et les Genji. Elle mit dramatiquement fin à la longue rivalité qui les opposait.

Hôichi est un musicien aveugle qui excelle dans l’art de jouer du biwa et chante merveilleusement bien cette bataille. Tellement bien qu’un jour, un samouraï vient le chercher et lui ordonne de faire une représentation pour son maître. Hôichi n’a pas d’autre choix que de le suivre… Or son auditoire n’est peut-être pas celui qu’il semble être, et le pauvre musicien n’est pas au bout de ses surprises ni de ses peurs. Heureusement que les moines du temple où il vit se sont pris d’affection pour lui et veillent sur son bien-être…

Extraite du recueil Kwaidan de Lafcadio Hearn, la légende de Hôichi fait s’accorder histoire de fantômes et récit épique au son du luth japonais. »

 

Mon avis : En faisant des recherches pour le mois de juin, je suis tombée par hasard sur un recueil de contes japonais de Lafcadio Hearn – que j’ai finalement acheté et que je compte bien vous présenter d’ici peu. Donc, quand je suis retombée sur ce même nom en prenant cet album dans mes mains, je n’ai pas pu laisser cette chance me passer sous le nez. Je me suis intéressée à l’histoire de Hôichi, le musicien aveugle de biwa et j’ai aimé la façon de narrer de Lafcadio.

            Une histoire qui commence par nous parler d’une bataille qui eut lieu il y a très longtemps jusqu’à en arriver à Hôichi. Un musicien doté d’un talent certain et doux de caractère. J’ai aimé ce personnage et son courage à la fin. Sans oublier l’aventure qu’il sera amené à vivre face à des fantômes venus du passé pour l’entendre chanter et ensuite, l’aide que lui apportera les moines.

            Je pense que la narration est pour beaucoup dans cet album, en faisant sa grande force. Sans parler du texte qui y est abondant et que j’ai fortement adoré. Ainsi, on se plonge mieux dans l’histoire. Par contre, j’ai moins aimé les dessins même si j’apprécie quand ces derniers sont grands et occupent une page pleine.

 

Extrait :Hoichi-2

Bannière septembre

Commenter cet article