Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Skelarh
Publié dans : #Genre Romance

intuitions.jpgAuteur : Dominique DYENS

Titre : Intuitions

Editions : Piment

Pages : 201

 

 

Résume :


Un pavillon cossu dans une banlieue chic, de belles situations, des enfants superbes : les Royer semblent comblés. Une pparence de bonheur que la soudaine annonce du mariage de leur fils va suffire à fissurer. Guidée par une étrange intuition, Nathalie décide en effet d'enquêter sur sa future belle-fille qui ne lui inspire que de la méfiance...

De surprises en révélation, de lourds secrets remontent à la surface et c'en est fini des illusions de bonheur tranquille. 

 

Mon avis :


L'été était là, plus ou moins, il faut bien occuper notre appétit livresque pendant que le soleil vient nous caresser la peau. Quoi de mieux que la collection Piment pour agrémenter les journées farniente, un livre, des lunettes de soleil et un transat. Cela suffit au bonheur? Presque. Pour ca il faudrait que le livre soit bon. Ce serait le paradis.

 

Loin d'être mauvais, on sent que ce genre de livre est fait rapidement pour répondre à une demande. L'intrigue est là, la famille Royer est detestable à souhait et semble cacher un lourd secret dans une chambre que personne ne doit ouvrir. Et que personne ne tente d'ouvrir d'ailleurs, ce qui est étrange quand on a deux enfants à la maison. Un tableau bien étrange que la famille Royer, le mari ne s'occupe pas de sa femme et on apprend bien vite qu'il a une maitresse. La mère, sombre peu à peu dans la folie sans que personne réagisse. La fille, le stéréotype de la fille en mal être quotidien qui reni sans vergogne sa famille. Le dernier, le fils, lui tranquille au état-unis, va se marier sur un coup de tête et va déclencher un effet boule de neige.

 

D'un coup, alors que Nathalie Royer est sur son nuage, elle rencontre sa future belle fille et déclenche le trame. C'est le diable, son regard lui rappel quelque chose. Une vague intuition qui lui irise le poil. Patrice Royer, lui a d'autres considération pour refuser ce mariage. Pas de bol, sa maitresse est la mère de sa future belle-fille, ca fait mauvais genre.

 

On dépeint rapidement le tableau. L'auteur passe de longues pages à mettre en place sa tragédie et alors que les fils commences à se déméler, la fin est torché deux temps trois mouvements, comme on dit. La fille résume en 1 pages toute la résolution de l'intrigue pour finir en happy end.

 

Un livre de plage. Pas mauvais, mais pas bon non plus.

 

 

 

 

Commenter cet article