Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #FINI Les 10 jours japonais

japon.jpgEditions Kazé, Manga
Publication : 14 mars 2012 (VF)
260 pages _ 19,95 €

 

4ème de couverture : « Un an après la catastrophe qui a ravagé la région du Tôhoku le 11 mars 2011, la situation reste dramatique sur la côté Est de l’archipel nippon.

Pour soutenir à sa manière les victimes du séisme, Kazé a demandé à 8 auteurs de manga de partager leur vision des événements, avec leur sensibilité et style propre.

Qu’elles soient consacrées à l’héroïsme ordinaire des acteurs directs, ou à la résilience de tout un peuple face à ce drame sans précédent, ces histoires poignantes illustrent avec sobriété une des facettes les plus étonnantes de l’identité japonaise. »

 

Mon avis : Pour mon dernier jour au petit challenge lancé par Choco, je voulais finir en beauté avec un titre marquant. A mon grand plaisir, ce ne fut pas dur à trouver. Alors que je me promenais au rayon mangas, je suis tombée sur cette dernière nouveauté. Tout de suite, mes yeux ont accroché le titre. J’avais choisi. Je pense que vous comprendrais facilement pourquoi.

            Il y a un an, nous avons beaucoup entendu parler de cette actualité dans nos petits téléviseurs et nos radios. Cette horreur qui frappait de plein fouet le Japon. Une véritable tragédie. Cet archipel bluffant le monde entier par son avancée technologique et le fabuleux mariage avec ses pratiques ancestrales. Et pour nous, occidentaux, la stupeur face au calme des japonais, ne ployant pas sous la panique. Et depuis, plus aucunes nouvelles. Comme-ci tout était fini, faisant maintenant partie du passé. Alors que pour les japonais, c’est loin d’en être le cas. Comme nous le montre cet ouvrage.

            J’ai été particulièrement touchée. Par l’introduction faite par la maison d’édition mais aussi le petit interview auquel chaque participant s’est plié. Connaître dans quel état ils étaient lors de la catastrophe, pourquoi ils ont décidé de participer à ce projet et comment ils s’en sortent maintenant et aussi leur ressentie, leurs questions face à l’avenir.

            Grâce à cet ouvrage, je me suis sentie proche des habitants du Japon, de ceux qui ont vécu cette catastrophe et ai compris beaucoup de chose en même temps. Des questions ont trouvé des réponses.

            A travers ces 8 histoires, il y en a pour tous les goûts. Du salaryman qui pense à sa femme enceinte pendant les secousses, se demandant si elle est toujours en vie et comment il va faire pour la rejoindre. A la jeune fille qui se réveille en plein milieu d’une ville dévastée, à la recherche du moindre signe de vie ; seule au monde. Aux survivants qui ont perdus des proches. Comment ils vivent après cette catastrophe, eux, qui ont survécu pendant que le reste de la famille y a laissé la vie. A d’autres, plus âgés, qui ont déjà vécu d’autres catastrophes et qui se demandent si cette fois-ci encore, le Japon se relèvera. A ceux qui essayent de redonner la beauté d’antan à leur pays, la nature s’acharnant – les secousses ont continué encore plusieurs jours après le 11 mars. Sans oublier ceux qui sont devenu des héros aux yeux de leur patrie, aidant, portant secours aux survivants. Et cette volonté de garder des souvenirs de cette catastrophe et de ceux, qui sont partis avec elle.

            Au fil des pages, j’ai vu défiler l’horreur et la peur, la douleur et le courage, la compassion, l’amour et l’entraide ; la force d’un pays à l’œuvre.

 

Aux victimes du 11 mars 2011.

 

Extrait :

« Cette anthologie graphique a pour but de rappeler qu’il y a tout juste un an, des milliers de gens ont été emportés en quelques instants. De penser à tous ceux qui sont aujourd’hui dans la misère totale, et qui ont tout perdu. Un livre qui donnerait la parole à des auteurs japonais épaulés par des Français. Un livre qui, avec votre aide et votre soutien, nous permet aujourd’hui d’aider ensemble les victimes qui tentent de survivre et de se reconstruire. »10-jours-japonais

Commenter cet article