Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Challenge : Sur les pages du Japon

japon ombres et limièresEditions White Star, Beau Livre
Publication : 6 octobre 2010 (VF)
271 pages _ 39 €

 

4ème de couverture : « Nous avons voyagé au Japon. Nous avons côtoyé des architectures qui relient des mondes urbains parallèles. Nous nous sommes déplacés en utilisant les moyens de transport modernes et efficaces et nous avons observé les conséquences sociales engendrées par la promiscuité et la gestion de l’espace urbain dans les grandes métropoles. Nous nous sommes reflétés dans les vitrines des bâtiments modernes d’un pays qui s’est relevé des décombres de l’après-guerre et des ruines provoquées par les séismes, nous nous sommes perdus dans ces nouvelles identités que sont les îles quartiers stéréotypées et artificielles, métastases des immenses mégalopoles. Mais nous nous y sommes surtout égarés en cherchant un chemin entre la réalité et la tradition, qui gouvernent toutes deux la vie des habitants du pays du Soleil levant. Ce qui pour un Japonais est naturel ne l’est pas du tout à nos yeux : ainsi abandonner la contemplation poétique de la floraison des cerisiers pour se plonger dans les tentacules des métropoles semble, pour nous, quelque chose d’insensé. Il est parfois difficile de suivre du regard les geishas, souveraines d’un monde en suspension, de franchir d’un pas rapide des salons de thé accueillants, ou encore l’incessant va-et-vient des jeunes fanatiques du shopping qui s’enferment des journées entières dans des centres commerciaux de plus de dix étages. Il est en revanche plus ombres et lumières 2émouvant d’observer les couples qui cherchent un peu d’intimité dans les love-hotel, en payant avec leurs cartes bancaires à l’effigie de leurs héros préférés. Partout, on peut se consoler avec des distributeurs automatiques qui proposent des boissons, des fleurs, de la nourriture, des livres, des jouets ou des reliques religieuses. Dans le pays de l’esthétique zen et de la démocratie technologique, on est stupéfait en contemplant l’harmonie de l’ikebana, ou remarquant les tabous qui perdurent dans les superstitions. Il est très facile de se glisser dans les ruelles et dans les quartiers du commerce de l’eau, dans lesquels le sexe est vécu comme un loisir libéré de tout péché. Il est important de comprendre comment ce pays, qui a fait du sens d’appartenance  la communauté son leitmotiv essentiel, a pu surmonter une grave crise économique par la production de masse, puis connaître une révolution technologique et replonger dans une crise économique d’envergure.

Au Japon, chaque geste est soupesé et calibré afin de garantir et préserver l’équilibre fragile entre le public et le privé. Terre de contrastes, ce pays est un lieu où règne la plus grande tolérance religieuse et où ile st possible de naître shintoïste, de se marier catholique et de mourir bouddhiste. Il a su renaître des centres atomiques et dominer l’économie mondiale, mais il doit affronter, aujourd’hui, un problème de taille : il lui faut réinventer le concept de mémoire. »

 

Mon avis : Comme il n’y avait pas de résumé au dos de cet ouvrage, je vous ai choisi le texte de présentation que l’on trouve à l’intérieur de la couverture. Désolée pour la longueur mais je trouve que dans l’ensemble, il résume assez bien ce que l’on retrouve à l’intérieur de ce livre. Mais aussi dans quel état d’esprit ce sont retrouvés les deux auteurs, à quoi ont-ils été confrontés.

 ombres et lumières 1           Il m’est difficile de faire une critique d’un beau livre, pour la simple et bonne raison qu’en général, ces derniers sont entièrement constitués de photos. Des photos qu’au fil des pages on nous égrène sous forme de chapitres. Sept chapitres au total ayant pour thème à tour de rôle : les paysages, les coutumes, la mode, la nourriture, l’architecture, la religion et les loisirs. Ayant chacun un texte introductif et explicatif de ce que les deux auteurs de cet ouvrage s’apprêtent à nous montrer.

            J’ai appris quelques nouvelles choses, surtout en ce qui concerne le mode de construction des villes. Que chaque quartier est une mini ville dans une grande ville. Mais aussi, comment se côtoient le présent et le futur dans la vie de tous les jours des japonais. Mais aussi le mélange des religions dans un pays où l’on peut naître chrétien, grandir musulman et mourir bouddhiste. Une ferveur différente de celle occidentale. Que j’ai trouvé fort intéressante au passage. Qui sait, peut-être que cette pratique pourrait éviter certains conflits dans nos pays européens… Par contre, je ne suis pas sûr de supporter leur régime alimentaire. Bien que tous leurs plats semblent appétissants, je pense que très vite le pain, le fromage et les escargots me manqueraient. Par contre, je pourrais devenir fan des bentos. Ces petites boîtes pleines de couleurs et de formes !

            Et que dire des photos. Je me suis beaucoup attardée sur celle où on y voit des paysages, croise des geishas, contemple la fabrication d’un sabre à l’ancienne, parcours de vieilles rues, croise des adolescents au couleur vestimentaire loufoque et complètement décalé ! Un magnifique livre à se faire offrir mais je crois qu’il en existe de beaucoup plus intéressant que celui-ci, au souvenir de ce que j’ai pu feuilleter au Salon du livre de cette année à Paris.

 Bannière Juin

Commenter cet article

Nina 19/07/2012 21:14


J'ai emprunté ce livre à ma médiathèque, j'avais pris "Japon" de David Michaud pour le challenge de Juin. mais celui-ci est magnifique aussi et très bien documenté. Moi aussi j'en ai vu beaucoup
au salon du livre de Paris mais j'ai surtout acheté des romans. Je suis d'accord avec toi sur le fait que nous devrions faire comme les japonais et d'avoir la liberté de choisir une religion et
d'en changer comme bon nous semble et éviter ainsi bien des conflits.

Ambroisie 21/07/2012 16:06



C'est vrai qu'ils sont tous très beaux. Quel dommage pour mon porte-monnaie que le prix va de paire. Moi, c'est grâce au travail que j'ai pu lire celui-ci. Mais en
général, dans tous, les photos sont sublimes. Ca donne vraiment envie de partir pour aller découvrir ce pays.


Et je suis impressionnée par leur façon de voir "la religion", sans oublier les momies japonaise. Brr ! Une méthode qui fait froid dans le dos.