Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Genre Jeunesse

été devant nousEditions Albin Michel, Jeunesse
Publication : 2011 (VO), 1 juin 2012 (VF)
343 pages _ 13,50 €

 

4ème de couverture : « Conrad est loin, le ciel est à sa place et le cœur de Belly aussi. Lorsqu’il réapparait sans prévenir à la maison de la plage, la jeune fille perd pied. C’est comme s’il venait la narguer à nouveau avec ses sourires et ses silences. C’est comme s’il lui murmurait à l’oreille : es-tu sûre e ne plus m’aimer ? »

 

Mon avis : Après avoir dévoré les deux premiers tomes de cette trilogie, je ne pouvais malheureusement pas ignorer le troisième et dernier volume malgré le fait que je ne voulais pas quitter Bells, Jeremiah et Conrad. Pour ceux qui attendaient la sortie de ce livre, je pense qu’ils ressentiront de la surprise et peut-être même de la gène à la lecture des premiers chapitres. Pour la simple et bonne raison qu’il s’est passé deux ans entre les deux derniers livres. Deux années pendant lesquelles Belly a changé, est devenue la belle et craquante Isabel. A quitté le lycée pour les bancs de la fac. Maintenant en couple depuis ce « jour-là » avec Jer’.

            Pour ma part, j’ai été assez déstabilisée car au fil de ma lecture, je n’ai plus retrouvé cette fraiche et pimpante Belly des vacances d’été à Cousins, ou bien seulement à peine effleuré. J’ai plus eu affaire à une femme en devenir. Et qui sait, avec du recul, peut-être que ce n’est pas plus mal mais à l’instant où j’écris ses mots, mon cœur est en berne. Je ne reverrais plus nos trois tourtereaux...

            Une fin qui se déroule trop rapidement à mon goût. Au début, Jeremiah demandant Belly en mariage. Vous vous doutez donc qu’elle acceptera. Puis ensuite, direction Cousins le temps de préparer le mariage, où entre conflit familial, la belle jeune femme se retrouvera seule avec Conrad dans la maison. Ensuite, tout s’enchaîne. Mais malgré ça, j’ai trouvé que la grande finale arrivait trop rapidement. Est-ce dû au fait que les futurs mariés n’ont que deux mois pour préparer le mariage ? Dans tous les cas, j’ai trouvé en mon sens que c’était une erreur de la part de l’auteur qui du coup passe à côté de quelque chose, n’exploitant pas assez en profondeur le cas Conrad. Souvenez-vous, ce dernier tome préparait la lectrice à partager son temps entre Belly et Conrad, le présent et le passé s’entrecroisant. Les pensées de Conrad ! Ce que j’attendais avec impatience. Sauf que ces moments offerts semblaient bâclés à mes yeux, en fin de compte. Quelle terrible tristesse.

            Même si j’approuve le dénouement final, à mes yeux, l’auteur aurait pu exploiter d’autres pistes comme elle l’avait si bien fait jusqu’à présent. Continuer de jouer sur l’aspect émotionnel des personnages même si là-dessus, je n’ai rien à reprocher pour Belly. Aller plus en profondeur sur certains thèmes tels que le mariage, l’infidélité, les liens entre mère et fille, la place de la confiance dans un couple… Offrir un dernier moment de bonheur à ses lecteurs assez percutants histoire de finir en beauté. Tout était presque parfait à l’exception des parties dédiées à Conrad.

            A noter que comme à son habitude, Jenny nous offre un petit aperçut du futur à la fin de l’histoire.

Commenter cet article