Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #FINI challenge : Magie & Sorcellerie Littéraire

l-oeil-du-golem.jpgEditions Le Livre de Poche Jeunesse, Fantastique/Jeunesse
Publication : 2004 (VO), 10 novembre 2004 (VF) _ Réédition : 23 février 2011
615 pages _ 6,95 €

 

4ème de couverture : « Le jeune Nathaniel connaît une ascension fulgurante au sein du gouvernement des magiciens. Sa mission la plus urgente consiste à mettre un terme aux activités de la mystérieuse Résistance. Alors que la pression monte, Londres se voit soudain menacée par une série d’attentats. Est-ce la Résistance ou un danger encore plus grand ? Chargé de l’enquête, Nathaniel est contraint d’invoquer, une nouvelle fois, l’énigmatique et malicieux Bartiméus. »

 

Mon avis : A mon grand étonnement, ce deuxième volet commence complètement différemment de son prédécesseur. Bien que l’on retrouve Bartiméus dès le premier chapitre, on plonge dans le passé de la guerre de Prague contre l’Angleterre au côté du démon. Des souvenirs intéressant quand on apprend bien plus tard comment l’histoire a été déformée par le gagnant.

            Ensuite, on se retrouve à nouveau au côté de Nathaniel. Le jeune garçon a eu une évolution fulgurante au sein du ministère en à peine deux ans. Sauf qu’il rencontre un petit souci de taille avec la Résistance. Un petit souci qui s’avéra avoir des airs de complot et qui me donne sacrément envie de me procurer le troisième et dernier tome au plus vite.

            Une des grandes nouveautés dans ce deuxième volume c’est que l’on partage la vedette non plus seulement avec Bartiméus et Nathaniel mais aussi avec Kitty. Un démon, un magicien et un membre de la résistance. Un bon cocktail Molotov aux vue des événements qui vont se dérouler et de ceux à prévoir ! Car au court de la lecture, on découvre que le complot du premier livre que Nathaniel avait réussi à déjouer n’était qu’un parmi temps d’autres. Quelqu’un tire les ficelles dans l’ombre et le jeune garçon est prêt à découvrir qui est l’identité du traitre qui chercher à renverser le pouvoir dans le troisième volume.

            J’ai préfère la narration dans ce deuxième livre au premier. Elle faisait moins enfantine. Je pense que c’est dû au fait que Nathaniel a grandi. Parfois, le comportement du jeune homme peut agacer mais moi, ça m’impressionne. Car comme je l’expliquer dans le premier billet de cette trilogie, Nath est loin d’être à l’image du jeune héros ordinaire. Celui-ci est souvent accès à des crises de colère et il est imbu de sa personne. Il désire la réussite et la reconnaissance de ses confrères et c’est son intelligence qui le mène à chaque fois à découvrir ce que les autres ne voient pas. Malgré son jeune âge et son caractère de cochon, je le trouve impressionnant. Et heureusement qu’il y a Bartiméus qui n’en loupe pas une pour le taquiner. J’adore leur chamaillerie. J’adore ce démon et son humour. L’un des points forts de cette trilogie, sans oublier le complot que l’auteur nous laisse entre-apercevoir.

            C’est sûr, je lirais le troisième tome !

 

Extrait :

« Comme toujours, évidemment, j’essaie de résister.

  Je mets toute mon énergie à lutter contre la traction que je sens s’exercer sur moi, mais la formule est trop puissante ; les syllabes sont comme autant de harpons qui se fichent dans ma substance, la concentrent et cherchent à m’entraîner. L’espace de trois petites secondes, la faible gravité de l’Autre Lieu joue en ma faveur, mais sa résistance s’affaiblit d’un coup et je suis comme le nourrisson arraché au sein de sa mère.

  En un temps extrêmement court, mon Essence se comprime, puis s’étire à l’infini : brusquement expulsée de son habitat naturel, elle se retrouve alors dans un cadre à la fois familier et haïe : un pentacle.

  Où, conformément aux lois immémoriales, je me matérialise instantanément.

  Je n’ai que l’embarras du choix. Voyons, que vais-je être ? Il y a beaucoup de puissance dans cette invocation ; le magicien inconnu qui m’appelle doit avoir de l’expérience. Je doute de pouvoir l’intimider en lui apparaissant sous la forme d’un gobelin malfaisant, genre buggane de l’ile de Man, ou d’un spectre aux orbites pleines de toiles d’araignées. J’opte donc pour un aspect délicat, soigné, histoire de l’impressionner par le formidable raffinement dont je suis capable.

  Et je dois dire que le résultat est à la hauteur. Je suis une grande bulle iridescente nimbée d’un éclat nacré qui tourne lentement sur elle-même, suspendue dans les airs. Je répands simultanément de subtiles émanations de bois aromatiques tandis que se fait entendre –mais très doucement, comme si elle venait de très loin – une musique éthérée à base de harpes et de violons. Dans la bulle est assise une ravissante jeune fille. Elle regarde tranquillement l’extérieur du pentacle à travers les petites lunettes rondes perchées sur son joli nez…

  … et pousse un cri de rage mêlé de stupeur.

« Toi ! »

- Ecoute-moi, Bariméus…

- Toi ! » La musique aérienne s’interrompt avec une espèce de rot déplaisant. Les fragrances boisées tournent à l’aigre. La belle jeune fille devient cramoisie, les yeux lui sortent de la tête (on dirait deux œufs pochés). Le verre de ses lunettes se fendille. Sa bouche en bouton de rose révèle des dents jaunes et pointues qui s’entrechoquent de rage. Des flammèches dansent dans la bulle, qui s’enfle dangereusement, comme si elle allait éclater. Elle tourne si vite sur place que l’air se met à vibrer. » challenge magie & sorcellerie

Commenter cet article

Luna 21/08/2011 08:52



Je suis curieuse de découvrir ce deuxième tome !


 


Comme tu aimes la lecture, je me permets donc de te prévenir qu'un livre est à gagner sur mon blog : un thriller : Le hameau des purs de Sonia Delzongle... Peut-être de quoi faire une jolie
découverte ? ;)



Ambroisie 21/08/2011 09:59



C'est très gentil à toi pour l'invitation. Je vais aller voir ça !