Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Skelarh
Publié dans : #Genre Domaine Etranger

Auteur : Haruki MURAKAMI

Titre : La ballade de l'impossible

Editions : 10 / 18

Pages : 446

 

 

Résume :


Laballadedeimpossible---livre.jpgAu cours d'un voyage en avion, le narrateur entend une chanson des Beatles : Norwegian Wood. Instantanément, il replonge dans le souvenir d'un amour vieux de dix-huit ans. Quand il était lycéen, son meilleur amie, Kizuki, s'est suicidé. Kizuki avait une amie, Naoko. Ils étaient amoureux. Un an après ce suicide, le narrateur retrouve Naoko. Elle est incertiane et angoissée, il l'aime ainsi. Une nuit, elle lui livre son secret, puis disparait...

Hommage aux amours enfuies, La ballade de l'impossible est un magnifique roman aux résonances autobiographiues, d'une tendresse et d'une intensité érotique saisissantes.

 

 

Mon avis :


Nous y voila, rentrons dans le vif du sujet, marchons côte à côte avec Watanabe le long de cette ballade de l’impossible. Chaque pas avec lui est lourd, lourd de sens, lourd de sous-entendu, lourd d’ennui.

A la manière d’un Proust et de sa madeleine, l’auteur nous emmène dans les limbes de ses souvenirs à l’écoute de Norvegian Wood des Beatles. Mais alors que Proust nous emmène dans un classique du genre, Murakani se perd dans des détails absents de poésie, une brisure entre la beauté d’un lieu et la crudité de certaines paroles.
On y découvre Watanabe, jeune, qui découvre la vie et les femmes sans vraiment s’y intéressé. Il aime cette solitude qu’il se construit et trouve un ami en Kizuki qui mettre fin à ses jours dans une voiture, sans laisser de mot d'explication à Watanabe ou à Naoko sa petite-amie. C'est avec cette mort en arrière plan que Watanabe et Naoko se rencontreront à nouveau bien plus tard pour passer une seule nuit ensemble qui devra les marquer à jamais. Créant un lien entre eux qui ne pourra se briser qu'après la mort.

balladedelimpossible---film.jpg

C'était sans compter sur Naoko qui disparait sans laisser de traces, laissant Watanabe seul, mais qui continuera à lui écrire, malgré tout. La suite du roman va nous évoquer les affres de la vie que va traverser Watanabe et ses retrouvailles en demi-teinte avec Naoko avant le dénouement final.

 

J'ai découvert La ballade de l'impossible au cinéma avec le film de Tran Anh Hung et, autant dire la vérité, je me suis ennuyé. Le film est relativement plat et avec d'énorme longueur. Watanabe nous donne qu'une envie... lui donner des baffes. Certains me diront qu'il découvre la vie et l'amour... mais je n'ai pas trouver dans ce personnage le héros que j'attendais.

Curieux de nature, le livre m'a attiré pour ne pas rester sur une seule vision d'un auteur. Le livre est mieux, je ne vous dirais pas le contraire. Mais là encore, le style ne m'a pas accroché, je n'ai pas été appé dans cette histoire d'une femme brisé qui ne guérira jamais vraiment, de ce garçon qui découvre la vie en prenant les femmes pour des objets et ne fera jamais de réél choix. Le stéréotype de l'homme faible qui vie à moitié.

 

Sans gacher la fin, j'ai trouvé que la rudité du language de l'Amour ne mettait pas en avant la "profondeur" des personnages. "Profondeur" que l'auteur tente de faire passer en racontant l'histoire, l'origine de tous, à chaque fois sous pretexte du "Je sens que je dois le faire".

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article