Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Genre Erotique

la-belle-endormie.jpgEditions J’ai Lu, Erotique
Publication : 15 mai 2009 (VF)
125 pages _ 4,80 €

 

4ème de couverture : « A la bibliothèque royale de Turin, un homme découvre un texte érotique signé de Maria Galante, jeune marquise piémontaise à l’histoire tragique et sulfureuse, qui hante chaque nuit les couloirs du château de Cortanze. Lorsque les ébats amoureux auxquels elle assiste sont à son goût, on raconte qu’elle prend forme humaine et y participe…

Le narrateur, lui, est bien décidé à vérifier la véracité de la légende… »

 

Mon avis : Voici un livre que lorsque j’avais plongé mon nez sur le résumé j’avais trouvé fort intéressant. Un récit plein de promesses mais des promesses qui finissent malheureusement par tomber à plat. Ce que je trouve dommage après un départ en fort grandes pompes.

            Car j’ai beaucoup apprécié suivre cet homme qui descendant d’une longue famille, les Roero di Cortanze, faire des recherches sur ses ancêtres et tomber par surprise sur un étrange papier. Un manuscrit où une certaine Maria Galante y retranscrit sa première rencontre avec le sexe entre les bras de Felicita. La seule personne et la seule femme qu’elle aimera jamais comme nous le découvrirons plus tard. Un texte où tout est retranscrit dans les moindres détails. Rien n’échappe au lecteur, à tel point qu’il lui est impossible de ne pas succomber à son tour au désir. Un passage que j’ai pris plaisir à lire à haute voix à une personne de mon entourage pour justement tester l’efficacité de ce petit bout de texte qui rend justement brulant de désir notre narrateur. Pauvre cobaye…

            Mais une fois le manuscrit lu et la révélation de la bibliothécaire où il parait que le fantôme de la belle hante encore sa chambre, se montrant à la vue des vivants que dans les débats les plus ravageurs pour y participer, l’histoire tombe à plat. Certes, notre homme curieux ira se rendre jusqu’au château pour dormir dans la chambre de Maria Galante. Oui, il l’a rencontrera et etc… Mais non, une fois le passage de la bibliothèque passé, l’histoire devient vide de sens. Après cela, plus rien ne se passe à part une chute flirtant entre la surprise et le prévisible.

            En bref, beaucoup de regret au final pour cette lecture que je ne conseille pas, même pour la petite étincèle de plaisir en début d’histoire.

 

Extrait :

  « Tout le temps qu’avait duré ma lecture j’avais été en proie à une impression étrange, comme si, feuillet après feuillet, j’avais été à la fois spectateur et acteur des scènes que je découvrais. L’image de la bibliothécaire se superposait à celles écrites dans ces pages. Quand je lisais qu’une femme était étendue sur un lit de repos, « dans l’attitude la plus voluptueuse, la gorge nue, une jambe levée, l’autre pendant à terre, les cuisses les plus blanches écartées et, par la posture où elle se trouvait, absolument découverte », c’était elle que je voyais en réalité. Et lorsque la petite écriture serrée décrivait un « centre de plaisirs, ombragé d’une mousse épaisse, dont la couleur, effaçant celle du plus beau carmin, contrastait admirablement avec l’albâtre de sa peau immobile », c’est son sexe que je voyais. Tout au long de ces pages, c’est la beauté de ses formes, sa gorge divine, ses pieds menus, ses reins levées que j’admirais. Oui, c’est avec elle que je succombais à la volupté la plus tenace, et que nous ne cessions nos ébats que « lorsque nos forces épuisées avaient enfin mis obstacle à nos désirs ». En réalité, nous participions de la même histoire. Quand je sortis de mon émoi, je vis la bibliothécaire, debout près de moi, qui s’était avancée jusqu’à ma table sans que je m’en aperçoive. Ses yeux, littéralement, me transperçaient, semblaient me pénétrer, s’installer dans mes pensées, s’emparant presque de mon cerveau. »

Commenter cet article

Skelarh 01/03/2011 08:19



A la la les jeunes :D


J'aime bien la couverture, dommage que ton avis soit mauvais dessus. Je me laisserai plus tenté par l'amant inachevé (acheté suite à tes avis ^^) par contre, plus compliqué de lire ca au travail,
cela devra attendre mes lectures du soir après la chroniques des vampires ^^.


Pauvre cobaye ^^



Ambroisie 01/03/2011 10:26



Justement, je crois que je vais le ressortir jeudi ce livre-ci pour le tester sur mon cobaye en attendant ma future commande. J'ai hâte de voir comment il va s'en
sortir. Rih ! Ih ! Ih ! La sadique.



yohann 20/02/2011 17:29



J'espére que jamais, tu ne changera de cobaye ;( ^^


Mais sinon tu n'as pas à t'inquieter, je pense que tu as assez de livres pour parvenir à satisfaire ma demande :)



Ambroisie 20/02/2011 20:59



Ca, ça reste à voir...



yohann 20/02/2011 16:36



Je dois dire que j'accepterais de parcourir toute ta bibliothéque erotique avec toi :)


Nous verrons bien la qualité des ouvrages ;)  et  ce qui en resultera derriére :)



Ambroisie 20/02/2011 17:02



Je me demande si je ne devrais pas changer de cobaye ou aller dévaliser la bibliothèque d'un ami pour pouvoir subvenir à ta demande ?



Luna 20/02/2011 15:46



Oui, mais bon, merci quand même !


Ton cobaye à l'air heureux de sa condition ;)



Ambroisie 20/02/2011 17:00



Ah ! Ah ! Ah ! Merci aussi à toi.



yohann 20/02/2011 12:59



Pauvre cobaye... (chanceux :) )


Je dois dire que j'ai bien aimé ton article malgré l'avis négative qui s'en degage et qui est compréhensif selon moi même si je dois dire que certains passage m'ont particuliérement plût :)



Ambroisie 20/02/2011 15:39



Petit coquin... Dans ce cas, je m'amuserais plus souvent à te faire la lecture de mes quelques livres érotiques afin de tester leur qualité.