Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Fantastique Jeunesse

Editions Harlequin, Fantastique/Jeunesse
Publication : 2010, 2011 (VO), 1 septembre 2011, 1 mars 2012 (VF)
 13,10 € & 14,10 €

 

4èmede couverture :

captive de l'hiverVol 2.

« Entre l’Hiver et l’Eté, la guerre est imminente. Désespérée, Meghan – fille fée de l’Eté – voit le prince Ash – fils de la reine d’Hiver – s’enfermer dans une indifférence de glace et le croit perdu pour elle. Et pourtant, incapable de l’abandonner à son sort de captive, voilà qu’il la délivre… Une dangereuse transgression qui fait de lui un traître et de Meghan une fugitive aux abois… »

 

serment-d-une-reine.jpgVol 3.

« Tuer le roi de Fer qui menace toute la Faerie. Devenir la reine et rétablir la paix – voilà la mission de Meghan. Une mission où elle va risquer sa vie, mais surtout une mission déchirante. Car, pour avoir une chance de réussir, reconquérir ainsi sa liberté et ne plus jamais être une princesse maudite, Meghan devra respecter une condition : renoncer pour toujours à la protection du prince qu’elle aime, et mener seule la bataille… »

 

Mon avis : Voici un article qui a bien cru que jamais il ne verrait le jour puisque voilà plusieurs mois maintenant que j’ai lu ces deux livres – et le pire, c’est que ce ne sont pas les seuls ! Tellement longtemps que je ne sais plus avec détails comment se déroule l’histoire.

            Donc, en fin de compte, mon article va être assez court.

            Ce que je me souviens avec détails par contre c’est que j’ai été agréablement surprise par notre héroïne Meghan. Souvenez-vous, lors du premier livre je me plaignais du fait que la princesse passe son temps à être une jeune fille en détresse et ne connaisse quasiment rien du monde des faës. Et bien, sur ces deux points elle a énormément évolué, dépassant largement toutes mes espérances ! Me découvrant un véritable coup de cœur pour cette histoire dont j’ai dévoré ces deux tomes en à peine quelques jours.

            Une évolution qui s’amorce dès le deuxième volume que l’on peut décrire comme un tome de transition. Car à travers lui, on va découvrir un peu plus le peuple de l’hiver mais aussi les règles dangereuses qui régissent le monde de la Faerie. Meghan commençant à prendre ses marques en passant des pactes tout en négociant les règles à son avantage, cherchant à avancer dans le but d’arriver au même niveau du prince qu’elle aime et par la même occasion, ce faisant de nouveaux alliés et ennemis. Des personnages qui seront encore là dans le troisième tome. Car si elle veut pouvoir rester au côté de l’homme qu’elle aime, elle se doit de sauver le seul monde dans lequel il peut vivre. Et cela, comme on le découvrira dans le troisième tome, au prix de nombreux sacrifices et de combats. Dévoilant une nouvelle Meghan beaucoup plus forte qu’au début de cette aventure. Epaulé d’Ash, Puck qui est de retour et le chat Grimalkin, sans oublier une autre fée qui habite entre deux mondes.

            J’avais fait mention d’un triangle amoureux la première fois, et bien, je ne m’attarderais pas dessus aujourd’hui. A part que l’on découvre pourquoi ils sont rivaux mais aussi, qu’au final, les deux hommes de la vie de Megan s’en sortent admirablement à mes yeux au vue du grand final que nous réserve l’auteur. Heureuse de voir les deux hommes conclurent une trêve dans le seul but d’aider Meghan, mettant leur intérêt personnel de côté. Une belle preuve d’amour et de confiance.

            Je parle de grand final car après ces trois livres on peut faire le choix de ne pas lire le quatrième. Un dernier volume dédié à Ash qui propose une fin alternative. Pour les fans qui souhaitent ou ne supportent pas de devoir supporter une fin dans les règles de l’art de la Faerie. Qui aimeraient voir le couple enfin réuni et non maudit. Un dernier tome que je pense je lirais aussi. Devant bien cela à Meghan après tout le plaisir qu’elle m’a donné et tout le courage qu’elle a sut dévoiler.

            Au final, j’ai admiré et aimé le travail de Julie Kagawa malgré un début cahoteux que j’ai découvert au fil des pages, volontaire. Son écriture est agréable et c’est avec un véritable plaisir que je me suis plongée dans l’univers de la Faerie. Car sur ce point, on ne peut pas cracher sur le travail qui se cache derrière tant il y a de détails dans les décors, les personnages et leur histoire, sans oublier les pouvoirs qui vont avec et les règles qui régissent chaque cour.

            Une série que je conseille, suppliant les lectrices de ne pas s’arrêter au premier tome malgré un arrière goût de dégoût et de continuer jusqu’à ce que le plaisir et toute la beauté de l’histoire se dévoile enfin.

Commenter cet article