Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Genre Album

la fille du samouraïEditions Albin Michel, Album
Publication : 29 août 2012 (VF)
42 pages _ 19 €

 

4èmede couverture : « - Je suis Masumi Musashi, mais tu m’appelleras Maître. Quel est ton nom ?

- Tomé Dias.

- C’est drôle ! Ma fille s’appelle Tomo, lança le vieux samouraï aveugle. Tomé et Tomo !

Sur cette île déserte du Japon, Tomé apprit la tactique des samouraïs. Tout était paisible et les jours s’égrenaient au rythme des entraînements, de la pêche et des promenades amoureuses.

Jusqu’au jour où les Guerriers-Démons se manifestèrent…

 

Une grande aventure où se mêlent le voyage, l’amour, les secrets et les combats. »

 

Mon avis : Suite à ma lecture, je ne saurais dire si en fin de compte j’ai aimé ou pas ce récit. A savoir qu’en ce qui concerne les dessins, je n’ai rien à redire à part qu’ils font trop occidentaux à mon goût par rapport à l’histoire qu’ils dépeignent. Du chipotage, rien de plus.

            Après, au niveau du récit, j’ai aimé découvrir l’arrivée de Tomé en terre japonaise, sa rencontre avec le vieux Masumi Musashi qui lui apprendra la voie du sabre et son envoûtement face à la beauté de Tomo. Et plus tard, pourquoi le père et la fille sont seuls, tous les deux à vivre sur une île et la bataille qui s’ensuivra entre les deux hommes et les Guerriers-Démons.

            A ce niveau-là, rien à redire.

            Ce qui me dérange se trouve au niveau de la narration puisque c’est un spectateur inconnu qui nous raconte la scène, venu assister au dix-septième Concours d’histoires vraies ou presque consacré aux îles de l’Orient, où vont participer Tomé et Tomo. Une histoire vulgarisée à mon goût, que l’on présente comme une bête de foire. Je pense que sous une autre mise en scène, elle aurait eue plus d’impact. Surtout quand on apprend au début de l’album que Miyamoto Musashi, samouraï japonais invaincu après toute une vie de combats, est l’auteur du Traité des Cinq Roues, en 1645.

            Une histoire intéressante malgré un petit quelque chose qui me dérange.

Commenter cet article

Olivier 26/11/2012 17:02


Dommage que la naration soit bizarre car la couverture est très jolie ;-)

Ambroisie 07/12/2012 16:32



Malheureusement, on ne peut pas faire mouche à chaque fois. Ce n'est pas grave, il en existe d'autres des livres.