Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Challenge : Sur les pages du Japon

maison en petits cubesEditions Nobi Nobi, Album
Publication : 2008 (VO), 8 mars 2012 (VF)
48 pages _ 14,95 €

 

4èmede couverture : « Dans une ville entièrement immergée, un vieux monsieur résiste encore et toujours à la montée du niveau de la mer. Chaque fois que l’eau atteint son plancher, il est obligé de bâtir une nouvelle maison par-dessus la précédente, si bien qu’au fil du temps son logis a fini par ressembler à une immense pile de petits cubes. Un jour, alors qu’il s’est encore une fois lancé dans la construction d’une nouvelle demeure, ses outils tombent tout au fond de l’eau. Il enfile sa combinaison pour aller les repêcher, et au fur et à mesure qu’il descend à travers ses anciennes maisons, de lointains souvenirs lui reviennent en mémoire…

Découvrez le sublime livre créé par les auteurs du film La maison en petits cubes, récompensé dans les festivals du monde entier, notamment par le prestigieux Oscar du meilleur court-métrage d’animation. »

 

Mon avis : Pour ce dernier mois consacré au challenge, je ne pouvais pas passer à côté de ce titre. En souvenir de la mise en avant que j’ai aperçu au Salon du livre à Paris et que j’ai trouvé fort sympathique (Salon du Livre 2012). A défaut de pouvoir assister à la dédicace.

            Je me sentais donc obligée de rendre hommage à cet album.

            En conclusion, j’ai lu ce bel album très rapidement. Pour la raison que l’histoire, très belle, m’a foutu le cafard. Heureusement pour moi que le livre était assez court sinon je n’aurais pas donné cher de ma peau. Parce qu’il y ait question de nostalgie.

            En plongeant à la recherche de ses outils, le vieux monsieur se replonge dans ses souvenirs. De maison en maison, on va voir tour à tour le décès de sa femme, comment les habitants ont quitté petit à petit leur ville qui se fait avaler par l’océan un peu plus chaque année, leur vie à deux avant le départ de leurs enfants, les mariages, les fêtes qu’ils ont partagé tous ensemble. La disparition du premier chat de la famille, la naissance des enfants, leur première maison et sa rencontre avec sa femme quand il était jeune et que l’océan n’était pas encore là.

            Une vie que les auteurs nous narre à l’envers.

            Une très jolie histoire pour qui sait l’apprécier. Pour ma part, les récits où il est question de se remémorer le passé, laissant les souvenirs défiler, m’ont toujours fait froid dans le dos à défaut de me donner envie de pleurer. Même si il n’y ait question que de bonheur au fil des pages.

            J’espère que d’autres auront la chance de ne pas se sentir déprimer à la lecture de cette histoire comme moi car c’est vraiment un très bel album. A condition bien sûr, d’aimer les dessins en aquarelle. Bannière mars

Commenter cet article