Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Skelarh
Publié dans : #Dossier Anne Rice

Anne Rice 


   La-reine-des-damnes---Fleuve-noir.jpg La-reine-des-damnes---Pocket.jpgReine-des-damnes---Orban.jpg   Reine-des-damnes---Plon.gif   Reine-des-damnes---pocket-2.jpg   Reine-des-damnes---Pocket-3.jpg

 

4ème de couverture :

 

 

Reine-des-damne.JPGLa grande force des vampires, écrivait déjà il y a bientôt un siècle Bram Stoker, l'auteur de Dracula, tient à ce que personne ne croit à leur existance.

Et quant Lestat, vampire impie, libertin et suicidaire, s'improvise chateur de rock pour hurler à la face de l'humanité sa condition de mort-vivant, les mortels lui font un triomphe, sans imaginer une seconde qu'il ne leur dit que la vérité.

Mais, en révélant au grand jour leurs secrets les mieux gardés, Lestat est désormais considéré comme un trâitre. D'autant que soudain, et dans le monde entier, une force mystérieuse semble s'acharner à détruire les siens.

Avec sa "musique à réveiller les morts", Lestat n'aurait-il pas, non seulement arraché à son sommeil millénaire la Mère, la Reine des Damnés, leur ancêtre à tous, mais aussi convoqué pour un ultime afrontement d'autres créatures plus anciennes encore?

Quel drame s'est alors joué, dont on toruve encore la trace quatre mille ans avant notre ère dans de vieilles peintures murales aussi bien en Palestine qu'au fond des grottes du Pérou? Serait-il possible que la survie de l'humanité soit entre les mains d'une poignée de vampires?

 

Une seule chose est sûre, la Reine des damnés est parmi nous, décidée à régner à nouveau sur les mortels...

   

L’avis sur le livre :

 

Souvenez-vous, dans le livre précédent "Lestat le Vampire" on découvrait notre future star du Rock. Le livre se terminait sur le kidnapping de Lestat dans sa propre demeure. Un acte qui laisse Louis et Gabrielle sur place. Ce livre prend place donc, juste après Lestat le vampire, il est fortement conseillé de le lire avant même si un rapide résumé est fait (By Lestat Himself) au début du livre. 

 

On entre directement dans le vif du sujet. Je ne tournerais pas autour du pot. Un livre magnifique qui nous fera voyagé jusque dans l'antiquité à la conquète de l'histoire des origines des Vampires revisité par Anne Rice. A la découverte d'Akasha et d'Enkyl  : Ceux Qu'Ils Faut Garder.

 

Comme à son habitude, Anne Rice va nous évoquer, dans une première partie, les personnages qui vont intervenir. On retrouve bien sûr Lestat, mais également de nouveaux personnages comme les jumelles (Maharet et Mekare) celles par qui tout va commencer. Pandora, la compagne de Marius. Vient ensuite Daniel, le journaliste de "Entretien avec un vampire". Celui-ci a chercher les vampires décrit par Louis dans son interview et a trouvé Armand qui lui a ouvert ses bras. Vient ensuite les petits nouveaux, Khayman, garde d'Akasha et pour termier Jesse et le Talamasca.

 

On entre ensuite dans le vif du sujet, enfin vif vif, on ne peut pas dire que l'histoire soit gorgé d'action.

 

Le livre va plus passer en revu l'histoire des jumelles rousse jusqu'à notre époque. Comment Maharet a suivi de près ou de loin la grande famille.  Pendant ce temps, Lestat va encore se poser mille et une question sur sa vie et sur Akasha, tiraillé entre son amour pour elle, sa soif de sang et la souffrance de tuer et d'exterminer la plupart des habitants hommes de la terre.

 

 

Comme il était au commencement ainsi est maintenant et en sera éternellement. 

 

Comme toujours, pose une grande question philosophique marqué par l'opposition Akasha \ Maharet. D'un côté Akasha veux clairement exterminer les hommes (ou presque) pour ne laisser que les femmes. Elle est persuadé que cela stopperait les guerres. Elle se placerait bien sur en tant que divinité et Lestat son prince. De l'autre Maharet qui veux empêcher ca suite à son "expérience" sur la grande Famille et montre que les hommes ont autant leur place dans la société que les femmes.

 

  L'histoire se cloture sur une fin... particulière... On est loin de l'action, très loin. Et c'est ce qui fait le charme de cette histoire je trouve, en plus de voir le point de vue de tous les protagonistes et le nombre de détail, c'est cette fin...humaine. On dira sans gacher la surprise.

 

Le navet... euh le film

 

Reine-des-damnes-image.jpgJ'exagère un peu. Le film n'est pas mauvais si on n'a pas lu les livres. Déjà, il faut savoir que le film reprend "Lestat le vampire" et "La reine des damnés".

 

On retrouve le jeune intello de "Shooting Fish" (Très bonne cométie avec Kate Beckinsale au passage) dans le role de notre Star du rock : Lestat. Les premières notes de musique sonnent et la BO est juste sublime. Un bon, très bon point. Surtout qu'elle colle parfaitement au thème. 

Puis, vient la douche froide. On ne retrouve pas Magnus pour créer Lestat, mais un Marius au cheveux court et sans le charisme qui lui va... bon... On laisse de côté ce point noir. On se doute que pour une adaptation, on ne peut pas trouver eAffiche-Reine-des-damnes.jpgxactement la même chose. Le public ne comprendrait pas pourquoi Magnus se suicide.

Mais où est Gabrielle? Louis ? Daniel ? Armand? Mekare?

La légende des soeurs rousse disparait pour ne laisser la place qu'a quelques "anciens" dont Maharet et Jesse. Jesse qui se verra offrir le don ténébreux par Lestat (Outch) et car il tombe amoureux de lui et vice versa (re-outch). Et ensuite, c'est l'hécatombe. 

Pour tuer un vampire... simple... il suffit de le vider de son sang et la dernière goutte de sang tuera celui qui la boit...

 

Bon, il y a quand même des points positifs, le film n'est pas mauvais, loin de là si on met de côté le livre et qu'on regarde un film de vampire.

 

 

DSC02106.JPG

Commenter cet article

Mina 29/06/2011 07:28



Ah mince ! je croyais qi'il était dédicacé vu la première image que tu as mis ! ;) dommage



Skelarh 29/06/2011 19:08



J'ai trouvé l'image en cherchant sur le net les pochettes des livres (j'en ai beaucoup, mais pas toutes les collections).



Mina 28/06/2011 09:31



Oh tu as beaucoup de chance d'avoir un autographe d'Anne Rice (^-^) j'ai un très bon souvenir de ce titre et du film aussi (mais j'étais jeune >

Skelarh 28/06/2011 22:47



Hélas, ce n'est pas mon ouvrage qui est dédicacé TT_TT. J'aurais bien aimé, mais bon.


Le livre n'a pas prit une ride en tout cas :D J'étais jeune la première fois que j'ai ouvert un de ses livres.



Ambroisie 27/06/2011 11:52


C'est vrai que si on ne cherche pas à faire le lien entre le livre et le film, on peut passer un bon moment devant sa télé. Quel livre nous présenteras-tu la prochaine fois ?


Skelarh 27/06/2011 22:46



Petite curieuse :D. Normalement, ma prochaine chronique sera soit sur le "Voleur de corps", le Tome 4, donc. Le caveaux de famille ou alors
1968. A voir en fonction de mon temps libre :D