Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Genre Erotique

le choix interditEditions Harlequin, Erotique
Publication : 2008 (VO), 1 juillet 2009 (VF)
441 pages _ 7,90 €

 

4ème de couverture : « Héberger un inconnu pendant tout un été ? Anne n’est guère enchantée par cette idée, même s’il s’agit de l’ami d’enfance de James, son marie. Mais lorsque Alex Kennedy s’installe effectivement chez eux, elle mesure soudaine à quel point la vie à trois risque d’être difficile. Car elle éprouve immédiatement pour cet homme à la présence envahissante un désir brut, irrépressible, dévastateur. Un désir auquel elle craint de ne pouvoir résister très longtemps, d’autant qu’Alex ne cesse de jouer avec elle, la poussant toujours plus loin dans ses retranchements.

Mais un jour tout vacille et elle sent ses derniers repères voler en éclats lorsqu’elle découvre que le pouvoir de séduction d’Alex s’étend jusqu’à James, qui semble tout aussi subjugué qu’elle par cet être solaire. Est-elle le jouet de ses fantasmes, ou son mari essaye-t-il de lui suggérer qu’il serait prêt à la partager avec son meilleur ami ? Une expérience tentante, mais terriblement périlleuse, qui risque de la confronter à des désirs dont elle ignorait tout… »

 

Mon avis : J’avais déjà pu apprécier l’auteur récemment avec L’amant défendu – une très belle et intéressante histoire, soit disant passant – mais je dois avouer que j’ai été totalement conquise, que j’ai fondu en accord avec Anne dans Le choix interdit. Une histoire mêlant fantasme, érotisme, sentiments et liens familiaux. Car qui dans vos amis ne vous ont-ils pas déjà avoués avoir dans leur liste des fantasmes l’envie d’essayer un jour quelque chose à trois ? Et bien Anne, à défaut d’en rêver à réaliser ce fantasme en compagnie de son mari et du meilleur ami de celui-ci !

            Au début de l’été, alors qu’Anne est sans travail son époux James reçoit un coup de téléphone de son meilleur ami à Singapour. Alex vient de vendre son entreprise, plein aux as et préparant son retour sur sa terre natale, il lui demande de l’héberger le temps de retrouver un travail. Une requête à laquelle s’empresse de répondre positivement James. Anne, de son côté, pas très chaude à devoir accueillir un étranger au sein de sa maison qu’elle sera obligé de côtoyer tout au long des jours. Parallèlement, elle doit gérer l’anniversaire de mariage de ses parents avec ses trois sœurs cadettes, en plus de devoir supporter son exécrable belle-mère.

            Une famille haute en couleurs que j’ai apprécié à la première ligne. Patricia la tirée à quatre épingles, Claire la dévergondée et Mary la fille tranquille par nature où tous les membres ne font pas semblant d’être parfait. Et Anne, la gentille Anne pas si gentille que ça… Toutes unies face aux démons de la famille : un père alcoolique. En plus d’une belle famille faussement parfaite se croyant au-dessus de tout le monde. La belle-mère par des mots sournois ne loupant jamais une occasion pour enfoncer Anne.

            A cette vie bien remplie et compliquée, Alex sera une vraie bouffée d’air frais à la surprise de notre personnage principal. Puisqu’au premier coup d’œil elle craquera pour ce bel étalon sans pour autant se l’avouer jusqu’à ce que James déclenche les hostilités. Allant proposer par un moyen détourné l’idée d’un possible ménage à trois. Refusant au départ, elle finira par succomber face au désir et au séduisant Alex. Alex avec qui elle se trouvera des points communs et se retrouveront beaucoup plus proche qu’elle ne l’imaginait. Les sentiments se mêlant bientôt au désir.

            Une histoire où il y aura bien des surprises au fil des pages, autant de bonnes que de mauvaises. Un jeu de séduction intéressant à suivre jusqu’à se retrouvait tout aussi perdu qu’Anne au final, tiraillée par ses sentiments et son attirance pour deux hommes important dans sa vie.

 

Extrait :

  « Je leur montrai mon jeu. Ce n’était pas très difficile de gagner contre deux hommes au cerveau embrumé par l’alcool.

- Une paire de rois.

  Je regardais les cartes dans ma main, la reine de cœur blottie entre le roi de carreau et le roi de pique. Pas étonnant qu’elle sourie.

- Messieurs, il va falloir passer à la caisse.

- On ne peut pas. On est fauchés tous les deux.

  James me mordilla l’oreille.

- Je vais être obligé de te payer en nature.

  Je me tournai vers lui. il souriait, les joues empourprées, ses yeux d’un bleu étincelant sous ses sourcils sombres.

- Toi peut-être, mais Alex ?

  Il était occupé à rassembler les cartes éparpillées sur la table. Il leva les yeux en entendant son prénom et, pour la première fois depuis que je le connaissais, il ne contrôla pas complètement l’expression de son visage.

  Pendant toute la soirée, nous avions été deux plus un, mais tout à coup, comme au Wonderland, nous étions de nouveau trois. Les trois côtés d’un même triangle. Une trinité.

- A toi de décider, chuchota finalement James d’une voix rauque.

  Il ne tenait qu’à moi de continuer comme avant. De préférer la perfection au changement. Il me suffisait de dire non. Nous aurions ri tous les trois et nous serions allés nous coucher dans des lits séparés.

  Mais j’avais envie d’Alex et, contrairement à l’absinthe, je n’avais pas l’intention d’écarter la tentation.

  Jusqu’ici, Alex avait été notre pivot, mais subitement je me trouvais le point de mire de deux regards acérés comme des lames – l’un d’un bleu lumineux, l’autre gris sombre, presque noir.

- Anne…, commença James.

  Je crus qu’il s’apprêtait à tout arrêter, à stopper le jeu avant même qu’il ne commence. Je crus qu’il voulait me sauver de moi-même. Mais, au lieu de ça, il demanda simplement :

- Est-ce que tu as envie qu’il t’embrasse ? »

Commenter cet article