Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Skelarh
Publié dans : #Genre Romance

Auteur : Tatiana de ROSNAY

Titre : Le coeur d'une autre

Editions : Le livre de poche

Prix : 6.50€

Pages :279

 

 

Résume :


le_coeur_d_une_autre.jpgBruce, un quadragénaire divorcé, un peu ours, un rien misogyne, est sauvé in extremis par une greffe cardiaque. Après l"opération, sa personnalité, son comportemejnt, ses goûts changent de façon surprenante. Il ignore encore que son nouveau coeur est celui d'une femme.

Mais quand ce coeur s'emballe avec frénésie devant les tableaux d'un maître de la Renaissance italienne, Bruce veut comprendre.

Qui était son donneur?

Quelle avait été sa vie?

Des palais austères de Toscane aux sommets laiteux des Grisons, Bruce mène l'enquête.

Lorsqu'il découvrira la vérité, il ne sera plus jamais le même...

 

 

Mon avis :


L'histoire nous plonge dans la vie de Bruce, célibataire qui se laisse vivre on va dire. Divorcé et père sans vraiment de motivation dans la vie. Puis arrive un grand changement, fatigue, opération à coeur ouvert. La découverte pour un macho, son nouveau coeur est celui d'une femme. Jusque là, rien d'extraordinaire pour faire un livre.

 

L'auteur part de l'idée que le greffé resent les sentiments, les émotions du donneur. Son coeur s'emballera devant une peinture de Paolo Ucello pour mener Bruce vers une quête du savoir. Vers la vie de Constance et essayer de réconcilier tous les acteurs encore attristés par la mort de Constance. uccello-george-dragon-2218775900.jpg

 

Car, petit à petit, Bruce va se rendre compte que ses habitudes, ses sentiments évoluent.

 

Anima. Vgiellin. A. Pavli. Opera.

 

 

Comme toujours avec Tatiana de ROSNAY, je suis touché par la facilité d'écrire et par la foule de sentiment que l'on peut ressentir en se plongeant dans la vie de ce qadragénaire. On ne relache rééllement le livre que la dernière page tournée. La dernière page tournée, on a les réponses que l'on attendait sur Constance, sur cette Italien magnifique ou du trésor dont elle parle dans des lettres cachées aux yeux de tous.

 

 

Et la fin. Comment ne pas avoir le poil qui se hérisse en la lisant. Un livre sans héros, juste quelqu'un qui part à la recherche d'une vérité.

 

Un petit ex trait pour le plaisir :

 

Je pris la main de Joséphine avec un sourire étrange  qui la coupa net dans son élan d'énergiques dénégation.

- Tu ne m'aimes plus? bredouilla-t-elle comme une fillette punie.

J'embrassai son front.

- J'aime ce que nous avons été, mais plus ce que nous sommes devenus.

Et avec ces mots un peu éngmatiques, je la raccompagnai à la porte.

 

 

 

Commenter cet article