Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Genre Romance

mckettrick-2.jpgEditions Harlequin, Romance
Publication : 2010 (VO), 1 juillet 2012 (VF)
288 pages _ 5,90 €

 

4èmede couverture : « Garret McKettrick aime la vie qui va vite : les voitures, les conquêtes, la politique… Mais c’est un type bien. Alors, quand un scandale éclabousse le sénateur dont il est le bras droit, il préfère démissionner. Et où aller se mettre au vert sinon chez son frère Tate, au domaine des McKettrick, où la vie coule comme un long fleuve tranquille ? Garret se prépare à s’ennuyer ferme. Pourtant, le domaine a depuis quelques temps des attraits nouveaux : Julie Remington y loge temporairement. Et elle a bien changé depuis la dernière fois que Garret l’a côtoyée… à l’école primaire. Mais ça, Garrett ne le sait pas encore. »

 

Mon avis : Je remercie le Père Noël pour m’avoir offert le tome deux et trois de la série La fierté des McKettrick, qui loin d’être de la grande littérature aura au moins eu le mérite de me détendre, de me changer les esprits en cette fin d’année 2012 fort mouvementé.

            J’ai apprécié le côté cow-boy moderne de cette histoire et Amérique profonde. Le ranch et tout le corps de ferme qui l’entoure, sans oublier la grande famille qui évolue en son sein. On se plonge facilement dans l’histoire de Garret et Julie. Garret qui retourne au sein du foyer familial après l’échec politique et professionnel qu’il vient de subir, le temps de se ressourcer. Julie, qui loge dans l’antique maison McKettrick le temps que les travaux qui l’empêchent de rester chez elle se terminent. Se croisant l’un et l’autre par hasard, se souvenant de ce qu’ils étaient enfants et finalement, tombent amoureux, acceptent tous les deux ses sentiments naissant et finissent ensemble.

            Ce qui est agréable dans ce genre de roman c’est que l’on sait forcément qu’à la fin les deux protagonistes vont finir ensemble. Après, le tout est de savoir comment. En général, ce genre de romance suit toujours le même cheminement et là où dans un autre roman ça m’aurait dérangé, ici, j’ai apprécié. Parce que ça ne s’éternise pas, ça ne traine pas en longueur. Parfait pour se détendre.

            Vive les romans de gare !

Commenter cet article