Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Skelarh
Publié dans : #Genre Romance

Le voisin

 Tatiana de Rosney

Editions « Le livre de poche »
6,50€

 

4ème de couverture :

 

 Le-voisin.gif

 

 « Un mari souvent absent. Un métier qui ne l’épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Comment imaginer ce qui l’attend dans le charmant appartement où elle vient d’emménager. A l’étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l’épaisseur d’un plancher la sépare désormais de son pire ennemi… Quel prix est-elle prête à payer pour retrouver sommeil et sérénité.

Grâce à un scénario implacable, Tatiana de Rosnay installe une tension psychologique extrême.

En situant le danger à notre porte, elle réveille nos terreurs intimes. » 


 

Mon avis :

 

Après Boomerang et Elle s’appelait Sarah je retrouve Tatiana de Rosnay à l’écriture pour nous parler cette fois des nuisances du voisinage.

On découvre une femme, Colombe, écrivain – plutôt nègre vu qu’elle écrit pour des célébrités – marié à un homme rarement là, laissant notre héroïne avec ses deux enfants. Elle a une vie simple, elle travaille dans la matinée, l’après midi elle s’occupe du ménage, repassage, courses avant de retrouver ses enfants dont elle s’occupera avant d’écrire au calme longuement dans la nuit. Le lendemain, tout recommence. Dévorée par cette routine, elle préfère se taire et subir que d’affronter un changement. Elle est Colombe, une femme réservée et calme, une femme qui passe inaperçu.

 

«  Sans bruit elle se met à pleurer. Les larmes coulent, sur ses joues, se mêlent au sang de sa blessure. »

 

Le décor se pose, Colombe et sa famille emménagent dans un grand appartement. Aucun problème de voisinage, tous sont gentils. Un seul absent. Le voisin du dessus manque à la vision de l’histoire : le Docteur Faucleroy.

Le suspens s’installe au rythme de la musique que le Docteur au dessus, celui que tous trouvent adorable, met quelques minutes à 3h du matin. Bien vite, Colombe s’emporte, privée du sommeil salvateur.

Elle ne dort plus.

Son travail s’en ressent. Elle n’arrive pas à rentrer dans la peau de cette actrice sexy pour qui elle doit écrire. Pourquoi le voisin du dessus ne la laisse pas dormir tranquillement ? Est-elle folle ? Son mari, sa sœur, ses enfants, personne n’entend les Rolling Stone à part elle.

 

« Jamais elle n’a eu si peur. S’il devine sa présence, il la fera payer pour tout. »

 

Le roman est bien différent de ce que j’ai pu lire de De Rosnay. Boomerang touchait plus les sentiments que l’on peut avoir avec notre famille. Elle s’appelait Sarah touche notre tristesse des camps de concentration. Ici Tatiana de Rosnay nous mène vers une peur plus viscérale : Les voisins. On a tous eu peur, un jour, de ne pas s’entendre avec nos voisins. Comment faire si le voisin d’à côté fait trop de bruit ? Pourquoi la garce du dessus met des talons hauts à 2h du mat ?

On sait dés le début, qu’il n’y a que deux chemins possibles pour ce livre. Soit Colombe est folle, soit c’est le voisin du dessus. Pas de grande surprise à ce niveau. En revanche, toute l’attente est très bien retranscrite. On tourne les pages pour savoir la suite, voir la chute de la douce et calme Colombe et l’élévation d’une plus dynamique, moins passive qui imaginera un plan astucieux pour pouvoir s’introduire chez le voisin.

Un style fluide, gorgé de détails, mais qui laisse le champ libre à notre imagination pour voir l’appartement où ce passe ce drame. L’imaginer grand avec de nombreuses arabesques ou un appartement comme chez soi. Libre à vous. Une intrigue poignante. Des personnes attachants même si Colombe, au début, est molle et on a qu’une envie : la réveiller. Le Voisin montre bien le chemin qu’elle fait pour se libérer du cocon où elle vit et devenir une femme meilleure et libre.

Toujours sous le charme de cet auteur.

  

Extrait :


Trouver une stratégie. Une riposte. Un angle d’attaque. Il faut qu’elle s’y mette. Ca ne dépend plus que d’elle. Quand cette histoire sera terminée, tout rentrera dans l’ordre, elle en est convaincue. Elle retrouvera le sommeil, s’occupera des enfants, surveillera leurs devoirs. Elle ne se laissera plus aller. Elle travaillera avec assiduité sur le livre de Catherine Rambaud, elle ira déjeuner avec Claire. Elle s’expliquera avec Régis.

Comme avant. Tout sera comme avant.  

Commenter cet article

Anne Sophie 05/04/2011 14:47



je note