Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Challenge : Sur les pages du Japon

gouttes de dieu1Editions Glénat, Manga/Seinen
Publication : 2005 (VO), 26 mars 2008 (VF)
218 pages _ 9,15 €

 

4ème de couverture : « Lorsque le prestigieux œnologue Yutaka Kanzako décède, son testament est clair : son extraordinaire cave reviendra à celui de ses deux fils qui résoudra 12 énigmes concernant 12 vins. Il découvrira alors un 13e et mystérieux vin, inconnu de tous, surnommé « Les Gouttes de Dieu ». Une chasse au trésor sous forme d’enquête policière va confronter les deux frères aux caractères et parcours opposés... Mystères et investigations se succèdent autour des crus les plus prestigieux, pour les deux frères ennemis qui se livrent à une véritable course-poursuite. Au travers de cet affrontement, le scénario conduit le lecteur dans une découverte de l’univers du vin, son langage, ses particularités, ses traditions. »

 

Mon avis : Les japonais sont quand même impressionnants. Ils peuvent vous créer un manga en partant d’une petite idée de rien du tout. Prenez le vin par exemple, ou bien encore le pain. Qui aurait pu croire qu’il était possible un jour de créer une histoire ayant pour thème le vin ? Pas moi en tout cas.

            Mais avant de vous parler de l’histoire qui nous est conté, je voudrais mettre en avant la qualité du dessin qui est offert au lecteur. Une vraie merveille ! Je connais très peu de mangaka qui accorde autant de détails aux personnages qu’aux décors. Au point que je ne regarde plus de la même façon les bouteilles de vin de mon père pendant les repas… Sans oublier les couvertures qui sont sublimes, où les couleurs s’y battent dans le seul but de vous charmer. J’adore les 4ème de couverture aussi, où on a le droit à une photo mettant en avant un verre de vin ou une bouteille dans un lieu chic. Une très belle mise en avant, à chaque fois. Donnant presque l’impression que détenir cette collection dans sa bibliothèque est un prestige.

            D’emblée, le ton est donné, le vin rime avec chic.

            Sauf que c’est Shizuku Kanzako qui nous intéresse ici, travaillant pour une société de bière alors que son père, Yutaka Kanzako est un prestigieux œnologue. Fils qui le jour où il apprendra le décès de son père, se verra remettre un testament le mettant au défi de résoudre douze énigmes vinicoles laissées par son paternel afin de récupérer son héritage. Une cave regroupant des vins prestigieux du monde entier et de toutes les époques, une cave d'une valeur inestimable. Le hic c’est que Shizuku ne boit pas de vin, il déteste ça même, à la limite de l’allergie, suite à une enfance stricte où son père l’a formé depuis tout petit au métier. Mais contre lui va apparaître Isseï Tominé, le deuxième fils adopté quelques jours plus tôt et un jeune œnologue de génie. Motivé afin de ne pas voir cet inconnu lui ravir l’héritage, Shizuku se lance dans la bataille. Douze énigmes à résoudre qui les conduiront à un treizième vin, les Gouttes de Dieu, le nectar divin que leur laisse leur père… Pour cela, il va aller chercher l’aide d’une apprentie sommelière qui travaille dans un restaurant français rencontré depuis peu du nom de Shinohara Miyabi pour lui apprendre les ficelles.

            A savoir que le manga a été reconnu comme le « meilleur livre du monde sur le vin » lors du Gourmand World Cookbook Awards 2009. Je n’y connais rien en vin mais je veux bien le croire ! Bannière Mai

Commenter cet article

Sharon 28/05/2012 20:03


Non, je ne bois pas de vin. Autant dire que certains détails m'échappent largement. Mais les dessins sont magnifiques.

Ambroisie 30/05/2012 19:57



Tout à fait d'accord avec toi en ce qui concerne les dessins. Ce qui est assez rare pour un manga. Je pense que ça rajoute du plaisir à la lecture. Et me demande si
en lisant ce manga, certains lecteurs se sont essayés au vin...



Sharon 28/05/2012 10:38


Je suis fan de ce manga, j'en suis au tome 8 (seulement, ai-je envie de dire). Je le lis au rythme de ses disponibilités à la bibli.

Ambroisie 28/05/2012 19:19



Et tu bois du vin aussi ? N'en buvant pas, à certains moments, je me suis sentie un peu dépassée. Bien que j'adore les tableaux qui apparaissent après chaque
gorgée. Les dessins sont vraiment époustouflant. Et que dire des détails...