Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Genre Manga

myfirstlove-2.jpgEditions Soleil, Shojo
Publication : 2006 (VO), 8 avril 2009 (VF)
6,95 €

 

4ème de couverture :

« Aimer une fille et être aimé d’elle, c’est tellement fort !

Tous les jours, mon esprit se focalise sur notre amour et j’en oublie jusqu’à mes soucis les plus profonds…

Malheureusement, ces mêmes soucis risquent de la faire souffrir, elle… »

 

Mon avis : Pour la première scène de ce manga, nous retrouvons Mayu et Takuma. Ils sont tous les deux dans la chambre de celui-ci, à l’époque de la primaire et Mayu s’apprête à percer son oreille gauche à sa demande. A la suite de ça, elle se met à pleurer sans réellement savoir pourquoi alors que Takuma devine que c’est à cause de lui. Elle est malheureuse à cause de sa maladie parce qu’elle l’aime. Alors il finit par prendre une décision, pour le bonheur de Mayu il devient évident qu’il doit la quitter, s’éloigner d’elle. Pour ça, il décide de partir dans un collège où il pourra vivre en internat.

            La mère du jeune garçon, bouleversée, ne comprenant pas les intentions de son fils n’y ne sachant que cela doit rester secret finit par avouer la décision de son garçon à Mayu. La jeune fille, surprise, décide d’agir en conséquence. Je vous laisse imaginer la tête de Takuma lorsqu’il retrouve Mayu à son nouveau collège en train de faire le discours d’entrée. Collège où il va se retrouver en concurrence amicale avec le délégué des élèves avec qui il se lira d’amitié sans oublier le frère de celui-ci, Ritsu Suzuya. Sauf que Mayu en a dans le pantalon et fera vivre un enfer aux garçons cherchant à l’amadouer par les sentiments, elle, la meilleure élève des exams d’entrée.

            S’ensuivra une histoire de bisou, un sorte de gage pour la fille parvenant au top du classement intermédiaire et comme par hasard, ça tombe sur Mayu. Elle doit récupérer un bisou du délégué des élèves : Kô Suzuya. Mais avant, elle demande l’autorisation à Takuma avec qui elle n’avait pas encore échangé le moindre mot depuis la rentrée scolaire qui lui avoue qu’il n’en a rien à faire. Blessée, elle va remplir son gage jusqu’à ce que Takuma réagisse, entrant en trombe dans la chambre. Par la suite, on découvrira que ce gage était un stratagème monté de toute pièce par Kô afin de vérifier les sentiments de Takuma pour Mayu.

            Ensuite, il y aura un rêve où Takuma se voit se rapprocher de Mayu jusqu’à ce que la réalité le rattrape. Puis, suivra une discussion entre Kô et Takuma sur le toit de l’école où ce premier lui annonce que son père était cardiaque, qu’il est mort et qu’il lui en veut d’avoir fait pleurer sa mère. Il demande alors à Takuma d’aller au bout de ses souhaits, d’arrêter de faire les choses à moitié.

            La dernière scène commence sur le même ton que le rêve de Takuma sauf qu’il se termine sur des mots blessants, ce dernier demandant à la fille qu’il aime de tout son cœur malade de ne plus l’approcher, de l’oublier sur un ton cassant. On referme le tome en se demandant si ce n’était pas encore un rêve ?

            Une histoire que je trouve toujours aussi touchante. Au fur et à mesure des chapitres, la romance impossible entre nos deux protagonistes avance, pleine de rebondissements. Ça avance et ça recule. Ils se tournent autour sans jamais entrer en collision. Les traits sont agréable et j’aime au fil des pages me retrouver dans la tête de Mayu ou de Takuma et de connaître leurs pensées.

Commenter cet article