Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Genre Erotique

osez-vampires.jpgEditions La Musardine, Erotique
Publication : 16 février 2012 (VF)
247 pages _ 8,20 €

 

4èmede couverture : « 20 nouvelles sang pour sang érotiques

Le vampire n’est pas seulement un monstre assoiffé de sang : c’est aussi un héros romantique au charme trouble. L’histoire du cinéma et de la littérature l’ont montré, et la collection « Osez 20 histoires » est bien résolue à apporter sa pierre à la célébration de la sensualité vampirique. Du mystérieux vampire qui séduit ses proies sur Facebook au vampire utilisé comme esclave sexuel par une famille de nobles au dix-huitième siècle, en passant par la veuve noire, vampire femelle à tendance domina, les variétés les plus exotiques de vampires obsédés sont au rendez-vous de ce recueil pour vous faire trembler de peur… et de plaisir ! »

 

Mon avis : Lorsque j’ai reçu mon colis de La Musardine – mon tout premier partenariat avec une maison d’édition – j’ai sauté au plafond. Pas de frayeur mais de plaisir ! Ne sachant pas encore à ce moment là ce que j’allais y trouver. Trois romans au thème aussi alléchant que varié que je vous présenterai tous rapidement. Je peux vous dire qu’avec ça j’ai pu parfaire mon éducation érotique. Un grand merci à Stéphane pour cet honneur.

            Vous savez à quel point nous aimons les vampires sur ce blog. Vous comprendrez donc qu’il était normal que je commence par celui-ci. A mon grand plaisir, un livre qui ne manque pas de mordant !

            20 histoires où se mêlent tour à tour les effluves de la nuit qui ne manqueront pas de faire naître des frissons de frayeur, sans oublier la peur de l’inconnu. Là, tapi dans l’ombre. Bientôt suivi par la passion, la jouissance mêlé au sang, et parfois la mort. 20 histoires de vampires que jamais je n’aurais un jour pensé croiser. Si je dois reconnaître une chose, c’est que nos auteurs en herbe français ont pas mal d’imagination à revendre.

            J’ai plongé tour à tour dans la peau de la proie, homme ou femme, partagé le plaisir qu’ils ont pris. Un plaisir tout autre que peut offrir un partenaire habituel. Et ensuite, changé de peau pour celle du vampire, une fois encore, homme ou femme. Découvert leur différent mode de consommation. C’est ce qui m’a le plus marqué lors de cette lecture. Il y a des vampires de tous types. De celle qui s’approvisionne de sperme en passant par une autre qui se nourrit de sexe. De celui qui au lieu de son habituelle morsure dans le cou, se contente de s’abreuver au sexe même des femmes pendant leur règle. Sans oublier les plus cruels. Où une fois le dîner achevé, jettent aux ordures leur plat. Je dois avouer qu’en terme de vampires, il y en a pour tous les goûts et c’est avec un état d’esprit ouvert que l’on se plonge dans ce bouquin. C’est-à-dire que pour passer un agréable moment, oubliez les vampires à la sauce Twilight et cie où vous sortirez déçu de ce tête à tête.

            Pour ma part, voici le nom de celles que j’ai adoré et pourquoi :

 

·         Suce-moi vampire !, la première histoire où le vampire ne se nourrit pas au cou de ses femmes mais directement à leur sexe. Sans douleur et apparemment, doublement plus excitant pour les deux partenaires. Je n’aurais jamais imaginé qu’un vampire puisse faire ça ! Une belle surprise ;

·         Soif, le vampire dans toute sa splendeur comme toutes les fans ont du toujours l’imaginer, moi de même. C’est pour ça qu’il est dans mon top ;

·         Fun House, trop glauque et pourtant, j’ai aimé. Du plaisir mêlé à de la peur. Imaginez-vous une fête foraine et son habituelle maison des horreurs avec à l’intérieur, un vampire qui abuse de ses victimes en les hypnotisant avant de les laisser repartir. Brr ! J’en frisonne encore ;

·         La statue, pas vraiment de vampire dans celle-ci mais une histoire tournant autour d’une statue. Excitant et déroutant en même temps. Je n’imagine pas ce que ça aurait pu donner si elle avait été plus longue ;

·         Vlad, le nom de l’histoire parle pour elle à cheval entre Suce-moi vampire ! et Soif. J’ai adoré ;

·         Le sperme est plus fort que le sang, une histoire à mes yeux pas assez travaillée, fouillée mais qui mérite quand même que l’on s’arrête dessus. Surtout que j’ai adoré l’idée d’y mêler vampire à vacances d’été. De quoi en frémir d’excitation dans son maillot de bain ;

·         Par le sperme et par le sang, une histoire débridée que j’ai adoré. Surtout le jeu des amants ;

·         La Veuve noir, L’HISTOIRE qui vous fou le plus les frousses et rien que ça ! Félicitation à l’auteur ;

·         Ventre affamé n’a pas de cerveau, une petite idée de ce que pourrait être un Vlad moderne ;

·         La Chauve-souris, une relation étrange entre une chanteuse et un garçon d’hôtel où il y est question aussi de chauve-souris, tellement étrange que j’ai aimé ;

·         Prenez et buvez-en tous, qui a dit que les vampires ne se nourrissaient que de sang ? ;

·         A la vie, à la mort, la dernière histoire du livre. Ma préférée, celle qui a su toucher la romantique en moi. Jusqu’où êtes-vous prêt à aller par amour ?

            A terme, au vue du nombre d’histoires que contient ce petit roman que vous pourrez cacher facilement dans la poche de votre veste ni vue, ni reconnu, je trouve le prix assez abordable. Tout en prenant en considération que la crainte première pour bon nombre de lecteurs et de lectrices dans ce genre de recueil est au final : être terriblement déçu par le contenu. Je ne saurais expliquer pourquoi mais cela m’est arrivé plusieurs fois jusqu’à présent et j’ai enfin rencontré l’exception qui ne confirmera pas la règle.

            Pour conclure, un livre pour les personnes qui veulent tenter de palier vampire et érotisme que je conseille fortement. Vous aimerez…

Commenter cet article

The Bursar 12/07/2012 21:33


J'avais trouvé la scène perturbante dans Memnoch. c'est à la fin mais je ne l'ai pas trouvé très érotique... je trouve toujours glauque quand Anne Rice aborde la question des règles dans ses
livres. Tu as abandonné Memnoch ? En même temps, je le comprendrais, ce livre fut une grande déception(suivie par d'autres...).


Pour le recueil, je vais tester d'abord celui sur les vacances et après je verrai.

Ambroisie 15/07/2012 14:25



En ce qui me concerne, Memnoch est un des livres de la série que je n'ai pas lu parce que le résumé ne me tentait
pas mais je l'ai quand même acheté. La fan en moi ne pouvant faire autrement. Pour rattraper cette erreur, j'attends le billet de Skelarh sur ce livre. Histoire de ne pas mourir
totalement bête.



Skelarh 13/06/2012 08:14


En tout cas, la couverture est plutôt bien trouvée et travaillée. Tu as de la chance d'avoir pu travailler ainsi sur nos vampires ;).


Qui sait, je me laisserai peut être tenter si je le croise chez mon revendeur.


Bon boulot partenaire.


Skelarh


 


PS : Juste pour la précision, la scène du vampire sur nourrisant avec délice et plaisir entre les jambes de la femme a été vu dans "Memnoch le démon" de Anne Rice.
Petit clin d'oeil de l'auteur peut être?

Ambroisie 15/06/2012 09:53



Merci à toi 'tenaire ! Je pourrais tout aussi bien te le prêter, tu sais ?


Comme je ne suis pas allée assez loin dans la lecture de Memnoch le démon, tout ce qeu je pourrais te dire
c'est : peut-être ? Il faudrait demander à l'auteur !