Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #challenge ABC 2013 : Littératures de l'Imaginaire

retour-au-pays.jpgEditions J’ai lu, Fantasy
Publication : 2004 (VO), 1 juin 2006 (VF) _ Réédition : 13 octobre 2007
120 pages _ 4 €

 

4èmede couverture : « Ce que l’esprit conscient ne perçoit pas, le cœur le sait déjà. Dans un rêve, j’ai traversé comme le vent ce désert des Pluies, en rasant le sol mou, passant au travers des ramures qui se balançaient. Insoucieuse de la fange et de l’eau corrosive, j’ai pu voir soudain la beauté aux multiples strates des alentours. Je me tenais en équilibre, oscillant, comme un oiseau, sur une fronde de fougères. Un esprit du désert des Pluies m’a murmuré : « Essaie de le dominer et il t’engloutira. Incorpore-toi à lui, et tu vivras. » »

 

Mon avis : Il y a longtemps que je n’avais pas renoué avec une œuvre de Robin Hobb et grâce à ce challenge, se fut un véritable plaisir. Surtout que ce one-shot traînait dans ma bibliothèque depuis des lustres ! Un court roman à la date de sa parution dont l’éditeur expliquait être aux origines des deux cycles phares : L’assassin royal et Les aventuriers de la mer, où l’on découvre l’épopée des premiers colons du désert des Pluies. Mais à l’heure d’aujourd’hui c’est surtout une très bonne motivation pour se jeter à corps perdu dans la nouvelle série : Les cités des Anciens, pour en découvrir un peu plus sur le désert des Pluies et son histoire.

            Car le journal de Carillon de Rochecarre ne m’a pas suffit, en plus de me mettre l’eau à la bouche. J’ai dévoré le carnet de cette noble dame qui raconte comment on lui a confisqué presque toutes ses valises avant de monter en bateau et de se retrouver avec toute sa famille en fond de cale aux côtés de malotrus. Puis, plus tard, comment elle apprendra que sa famille est tombée en disgrâce parce que son mari a fomenté un complot contre le Gouverneur en place. En guise de châtiment, ils ont été envoyés sur le bateau et là commence le début d’une descente aux Enfer. Car le voyage se verra dès plus éprouvant. En plus d’avoir un mari indigne, la dame perdra sa fille et lors du débarquement, risquera de voir ses deux fils tomber dans la folie. Car le pays est loin d’être accueillant. L’eau y est comme de l’acide, les insectes qui peuplent le marécage ne laissent pas les corps un instant tranquille et la nourriture y est très rare. En plus de ça, une étrange mélodie plane au milieu des lianes couvertes de mousse. Quiconque s’y laisse prendre fini fou avant de disparaître subitement.

            Survivre devient un véritable défi. Si seulement il n’y avait pas eu cette cité souterraine qui fait voir des fantômes dès qu’on touche un mur et ces écailles qui poussent sur le corps…

            Malgré le fait qu’il y ait très peu de pages, j’ai trouvé le début un peu long à se mettre en place. Pour la simple et bonne raison que Carillon est insupportable, prétentieuse comme le veut son rang sociale. Cela devient plus intéressant quand elle apprend la tromperie de son mari et qu’elle perd sa fille. Alors, elle s’avéra être une femme forte, de caractère qui mettra son expérience de l’art et autres études à profit. Ainsi, elle trouvera de quoi sustenter les quelques survivants et à fabriquer des habitations. Et bien plus encore. J’ai beaucoup aimé son parcours à elle et ses deux fils. Au point que ça m’a donné envie de replonger dans les deux séries et découvrir la troisième.

ABC Imaginaire 2013 bis copie

Commenter cet article