Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #Genre Fantastique

un-pied-dans-la-tombe.jpgEditions Milady, fantastique

Publication : 2008 (VO), 2010 (VF)

480 pages _ 8 €

 

4ème de couverture : « La demi-vampire Cat Crawfield est devenue agent spécial, engagée par le gouvernement pour débarrasser le monde de la racaille morte-vivante. Elle n’a rien oublié de tout ce que Bones, son ex, lui a appris. Pourtant, lorsqu’elle se retrouve avec des tueurs aux trousses, elle est contrainte de faire de nouveau appel à lui. Les retrouvailles sont tumultueuses, et malgré tous ses efforts pour que leur relation demeure strictement professionnelle, Cat va découvrir que le désir ne meurt jamais… et que le ténébreux vampire compte bien souffler sur les braises encore chaudes. »

 

 

Mon avis : Je suis heureuse de vous présenter mes retrouvailles avec Cat, la terrible séductrice chasseuse de vampires.

            A la fin d’Au bord de la tombe, notre héroïne, sa nature découverte par le gouvernement et gentiment harcelé par ce dernier, c’était retrouvé obligé de quitter Bones sans le prévenir tout en faisant croire à son nouvel employeur à la mort du vampire.

            Dans ce deuxième volet, une fois les premières pages tournées, on se rend compte que notre charmante tête rousse n’a pas chaumé ces dernières années puisqu’on la retrouve en plein combat contre un vampire, le dit-vampire qui est la cause de la transformation de Bones en vampire. Face à cette révélation, se sentant redevable envers son ancien petit-ami qu’elle a été obligé de quitter par sécurité, elle laisse la vie à Ian. Quelle erreur ne fait-elle pas là, car Ian, très rancunier et humilier par son geste dont il doit sa survie, décide de lancer des tueurs à ses trousses.

            Au départ, la belle s’en sort plus ou moins bien jusqu’à la réapparition de Bones qui lui annonce de but en blanc que s’il ne la laisse pas la protéger, elle aura bientôt les deux pieds dans la tombe, surtout de la façon dont elle prend les choses en mains. Son équipe dont elle a le commandement n’ayant aucune chance par avance face à ce qui se prépare. Une chasse à l’homme qui a pour but final de présenter sa tête sur un plateau d’argent. Je vous laisse un peu imaginer le remue-ménage que provoque la réapparition de son ancien tuteur que tout le monde croyait mort tant du point de vue personnelle que professionnel. Suite à ça, ils devront réapprendre à se connaître, à se supporter jusqu’à tomber à nouveau dans les filets de l’un et de l’autre.

            La grande nouveauté dans ce roman, à mon goût, est que l’on commence à voir apparaître la civilisation des vampires et le peu qu’on en voit, à l’air assez effrayant et compliqué. De plus, la condition de mi-vampire, mi-humaine de Cat qui en fait un être rare et merveilleux que n’importe quel vampire désirera posséder dans sa collection à se l’arracher à coup de griffes et de dents n’est pas sans aider. On est heureux de ne pas être à la place de la jeune chasseuse.

            Au vue des révélations qui sont faites concernant sa naissance, son lignage et ses capacités physiques, sans oublier l’alliance de Bones, le prochain tome à l’air énormément prometteur en actions, en surprises et en amour. J’ai grand hâte d’y être.

            Mise à part tout ceci, ce roman est d’une lecture agréable et captivante. J’ai adoré les moments passé avec Cat. Que se soit avec son équipe où les vannes fusent de tout côté comme au sein d’une vraie famille. Son supérieur Don avec qui c’est à celui qui aura la tête la plus dure qui remportera la partie. Sans oublier sa mère que vous êtes obligé de détester parce qu’elle fait de sa fille la responsable de tous ses malheurs et de sa vie pourrie. Dans ces moments là, je n’avais qu’une hâte, que Bones se décide enfin à décapiter sa belle-mère de diablesse. Et pour ne pas l’avoir encore fait, je lui tire mon chapeau parce que moi, il y aurait longtemps que je serais passé à l’acte. Vous l’aurez compris, j’ai passé un agréable moment à tourner les pages une à une de ce roman avec une frénésie non feinte.

            Ce n’est pas à la hauteur d’Anita Blake parce que le style est différent mais c’est tout comme.

Commenter cet article