Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie & Skelarh
Publié dans : #Genre Science-Fiction

Pour lire le billet de Skelarh sur Un vampire ordinaire de Suzy McKee Charnas : ICI

vampireordinaire.jpgEditions Livre de Poche, Science-Fiction
Publication : 1980 (VO), 1982 (VF) _ Réédition : juin 2007
413 pages _ 6,95 €

 

4ème de couverture :

« Edward Weyland, professeur d’anthropologie à l’université de Cayslin, semble un bel homme. Mais ce n’est pas un homme.

C’est un vampire, un prédateur qui se nourrit de sang humain, issu d’une espèce rare et ancienne, presque dotée de l’immortalité.

Les humains fascinent Weyland, et surtout leurs rêves, car lui ne rêve pas, même durant ses longues périodes d’hibernation.

Et parce que les humains fascinent Weyland, il entreprend une étrange relation avec une psychanalyste.

Une relation psychothérapeutique ? On peut en douter.

Mais l’une et l’autre vont succomber à une fascination réciproque, bien proche de ressembler à de l’amour, cette autre forme de prédation.

Suzy McKee Charnas a entièrement renouvelé, avec sensibilité, le thème du vampire. Un grand classique. »

 

Mon avis : Si vous vous attendiez à de l’action, à une histoire d’amour à la Bella et Edward ou à une chasse à l’homme affamée, passez votre chemin. Certes, il est bien question de vampire ou devrais-je dire d’UN vampire mais c’est un vampire qui se cherche auquel nous avons affaire – il ne posséde pas de crocs mais un petit aiguillon sous la langue pour se nourrir. Un anthropologue de la nature humaine qui s’interroge. Une histoire bien intrigante à mon goût.

            Le livre se présente en 5 parties :

·         L’esprit ancien en action. Cette première partie est l’introduction à l’histoire, on y fait la découverte de Weyland et de sa véritable nature à travers les yeux de Katje, une native du continent africain qui travaille sur le campus où notre cher vampire donne ses cours. Une femme qui dans sa jeunesse a appris les lois de la chasse et qui se sait la proie du professeur et qui fera tout pour sauver sa vie, attendant que la bête sauvage lui saute dessus pour mieux se défendre pour renverser la balance ;

·         Le pays du contentement perdu. Le chasseur est devenu la proie après une dernière chasse qui s’est mal terminée. Blessé par Katje, retrouvé presque mourant sur le bord de la route pas des inconnues, affaibli, le voilà prisonnier d’un certain Roger. Mark, un jeune homme encore à l’école et doué en dessin fera sa connaissance tout en surveillant un certain Reesse, un fanatique qui semble convoiter la longévité du vampire mais pour celui-ci tout n’est qu’une question de temps avant qu’il ne retrouve toutes ses forces et s’échappe ;

·         La dame à la licorne. Weyland a réussi à s’échapper de sa prison grâce à l’aide du jeune Mark à qui il a curieusement laissé la vie. Floria, psychanalyste à maintenant un nouveau client. Il s’appelle Weyland, il est professeur mais actuellement en suspension pour trouble psychologique suite à un kidnapping et il se prêtant être un vampire. Un cas de plus qu’elle aurait du refusé car elle est fatigué mais sans s’en rendre compte ils vont être le remède de l’un et l’autre. Elle, elle va retrouver confiance en elle et lui, la bête, il finira par se faire apprivoiser par la belle ;

·         Intermède musical. Dans cette partie pendant toute la durée d’une représentation théâtrale, on se retrouve enfin dans la tête de Weyland où l’on voit enfin à travers ses yeux et on connait les questions qu’il se pose et quelles réponses il cherche. Un moment où il se rend compte qu’il peut être lui aussi sensible au monde des humains, ces êtres qui ne sont que de la nourriture ambulante pour lui. On en apprendra aussi un peu plus sur lui, sur sa condition de vampire et de sa longévité entrecoupé de période de sommeil pendant lesquels il oublie tout ce qu’il a vécu sans savoir pourquoi. Des souvenirs dont il ne garde aucune trace mais que son corps garde en mémoire et où il suffit d’un simple petit événement pour qu’il réagisse ;

·         La fin du Dr Weyland. Encore une fois on se retrouve à travers le regard de notre vampire si ordinaire et l’histoire touche à sa fin. Les derniers événements qu’il vivra chambouleront tout son être jusqu’à ce qu’il comprenne enfin pourquoi, lorsqu’il s’endort, il ne se souvient plus de rien. Une technique d’auto-défence qui lui permet d’oublier les personnes à qui il s’est attaché contre son gré et dont les visages restent gravés dans sa mémoire. Une technique qui lui permet de renaître, de redevenir l’oiseau de proie arrogant qu’il est et d’être l’observateur de l’humanité.

 

            C’est une lecture non ordinaire, voire étrange que nous présente ce livre. Une histoire qui fini étrangement tout en nous laissant en proie à une multitude de questions sans réponse. Lorsque l’on referme la couverture et que le moment fatidique de ranger le livre dans la bibliothèque arrive on se doute de quelque choses sans arriver à mettre le doigt dessus. On sait que pour comprendre ce que l’auteur a voulu raconter il faudra le relire mais plus tard, des années plus tard après avoir accumulé de nouvelles connaissances. Car, Weyland, le vampire auquel nous avons affaire n’est au final qu’un outil, un messager parce qu’il donne l’impression d’être au-delà du personnage principal.

 

Commenter cet article

Aëlin 17/02/2010 22:53


non, ça va, j'ai eu du mal à les déceler.
Je suis désolée, je suis très exigeante de ce côté là .... >_<


Ambroisie 18/02/2010 18:00



Ouf ! Ca me rassure un peu. Pendant un instant, j'ai eu peur d'avoir fait pire qu'au collège.
C'est la première fois que je te vois sur notre blog et je suis donc curieuse de savoir : comment es-tu arrivé jusqu'à nous ?



Aëlin 16/02/2010 20:16


une histoire assez psychologique, donc ?
Ca mérite mon attention. Je termine mes acquisitions et mes livres de cours, et je tenterai de le trouver.

(ps : y a pas mal de fautes dans ton article...)


Ambroisie 17/02/2010 22:39



Bon courage à toi pour le trouver car l'attente est assez longue quand on le commande. Et en ce qui concerne les fautes d'ortho, étrangement, ça ne m'étonne pas de
moi car je suis malheureusement brouillée avec l'ortho (du style longue guerre sans fin). Mais sont-elles si voyante que ça ?



Marie L. 11/02/2010 19:25


Je vous avouerai que je suis, pour l'instant, un peu lassé des histoires de vampires... Je vais attendre un peu avant de regarder de plus près ce roman!


Ambroisie 12/02/2010 17:02



Je comprends parfaitement le choix. Etant moi aussi fan à l'origine des histoires de vampires, je suis actuellement plus ou moins dégoutée de ce que les rayons
proposes. C'est pourquoi ce livre m'a fait du bien. Pas d'histoire d'amour, pas de grande chasse et etc... D'ailleurs, c'est ce qui fait sa grande particularité car l'histoire est étrange. Le
point central c'est le vampire mais ce vampire semble être là pour nous indiquer autre chose que j'ai encore du mal à comprendre.
Je pense que c'est un livre pour tout vrai fan de vampire à lire au moins une fois car je le trouve intéressant par sa particularité, bien qu'il ne casse pas la patte à un canard comme ceux
d'Anne Rice.