Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie & Skelarh
Publié dans : #Fantastique Jeunesse

Editions Harlequin, Fantastique/Jeunesse
Publication : 2012 (VO), 1 décembre 2012 (VF)
544 pages _ 16 €

 

4ème de couverture : « Mourir… ou accepter d’être mordue – et devenir à son tour un monstre, un de ces vampires qu’elle hait. Allie la rebelle est placée devant le pire choix pour elle. Dans le monde dévasté où elle vit, et sur lequel les vampires règnent en maîtres, elle a toujours refusé d’être un de ces misérables humains qui leur servent de bétail. Mais sacrifier sa vie ?... Face au marché qu’on lui met en main, Allie prend une décision secrète : devenir un monstre, oui… mais pour mettre ses nouveaux pouvoirs de guerrière au service de son camp, l’Humanité. »

 

Mon avis : La collection Darkiss de chez Harlequin est vraiment une petite merveille. Un avis peut-être précipité sachant que les deux seules séries que j’ai lu sont du même auteur : Julie Kagawa. Dans tous les cas j’ai été charmé. Je me promets tout de même d’essayer une autre plume pour la prochaine fois. En attendant…

            Avant d’évoquer l’histoire, je voudrais mettre un point en avant abordé dans « les remerciements ». Comme ma surprise d’apprendre qu’en débutant sa carrière, Julie Kagawa s’était dit qu’elle n’écrirait pas de livre sur les vampires. Pour la simple et bonne raison qu’il y en avait déjà assez comme ça et qu’elle n’avait pas d’idée originale à proposer. Comme nous le prouve ce roman, le pari n’a pas été tenu. Et je suis loin de me plaindre.

            Certes, dans le fond il s’agit de vampires mais l’histoire est loin de se rapprocher de Twilight, Journal d’un vampire et Cie. Tout d’abord parce que dans le fond il ne s’agit pas de narrer une histoire d’amour mais de survie. Ensuite parce que notre héroïne était humaine avant de devenir un vampire et qu’elle voue une haine terrible envers ces derniers. Au point de prendre la décision le jour où elle en deviendra un elle-même de ne pas se laisser tenter par son démon, de garder coûte que coûte sa part d’humanité pour enfin pouvoir se venger. La raison au fait que suite à la propagation de la maladie « poumon rouge » qui failli détruire l’humanité, les vampires sont arrivés pour réduire les humains en esclavage et qu’ils se retrouvent tous à se cacher derrière de hauts murs pour échapper aux enragés. Des créatures encore plus terrible que les vampires et dont on ne sait pas d’où elles sortent.

            Le point fort de cette histoire à mes yeux est qu’elle est découpé en trois parties : humaine, vampire et monstre. Dans chacune de ses étapes il se passera un événement important dans sa vie qui l’obligera à faire un virage à 190 degrés. Et que j’ai trouvé intéressant. On découvre le point de vue de chaque camp. Comment en tant qu’humaine qui rejette le joug des vampires, elle se retrouve à faire les poubelles en quête d’un peu de nourriture pour survivre et traquée. Finissant par périr sous les griffes d’enragés en perdant par la même occasion les rares amis qu’elle avait avant d’être sauvé par un vampire.

            En tant que nouveau vampire elle se retrouvera à appréhender son nouveau corps, la force et la faim qui l’accompagne. Suivant l’apprentissage que lui imposera son mentor elle apprendra à se battre, à devenir un vampire et à connaître leur histoire. Pourquoi ils sont sortis de l’ombre, comment un seul vampire condamna tous les autres en voulant aider les humains à combattre la maladie du « poumon rouge » en fabriquant un vaccin qui au final tournera au vinaigre, transformant tout le monde en enragé. La raison a un pays quasiment dévasté.

            Comment elle se retrouvera à lutter pour ne pas devenir un monstre, garder ce qu’il lui reste d’humain en elle après s’être vue obligé de quitter la ville. Errant dans la nature où seul le sang d’un humain peut la rassasier tout en se battant contre les enragés. Jusqu’à ce qu’elle tombe sur un groupe d’humains et qu’elle décide de les accompagner, se faisant passer pour humaine. Sa lutte contre la faim et la haine envers les vampires. Elle qui se retrouve maintenant de l’autre côté de la barrière maintenant qu’elle est morte, devant cacher sa nature de prédateur au risque de mourir une deuxième fois. La difficulté de s’intégrer et cet amour naissant pour Zeke.

            Puis, cette lueur d’espoir : il existerait peut-être un remède. Faudrait-il encore qu’Allie arrive à se faire une place dans l’un ou l’autre des camps.

            J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Allie, une vraie battante et aussi Zeke qui verra l’humaine en elle. Sans oublier son mentor Kanin part qui tout est arrivé et son frère de sang qui cherche aussi le remède mais pour une toute autre raison. Il y a de l’aventure et de l’action, suivi d’un zeste d’amour. Tout ce qu’il me faut pour apprécier un bon livre. Quel dommage que la collection Darkiss soit avant tout tourné vers un public féminin jeune car cette histoire gagnerait à être plus connu auprès des adultes. Vivement la suite. J’ai hâte !

 

Commenter cet article