Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #challenge ABC 2013 : Littératures de l'Imaginaire

Editions Bragelonne, Fantastique
Publication : 18 octobre 2007 (VF) _ Réédition : 18 juin 2009
299 pages _ 20 €

 

4ème de couverture : « Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l’une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de  son temps, doit sans cesse se garder des ennemis de la Couronne. L’espionnage, l’assassinat, la guerre, tout est bon pour parvenir à leurs fins… et même la sorcellerie, qui est l’œuvre des plus fourbes adversaires du royaume : les dragons !

Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d’Espagne est tombée entre leurs griffes… Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n’ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l’heure est venue de reformer l’élite secrète qu’il commandait jadis, une compagnie d’aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d’élégance, de courage et d’astuce, ne redoutant nul danger. Les Lames du Cardinal ! »

 

Mon avis : S’il y a bien une chose dont je peux me venter vis-à-vis de mes lectures, c’est la joie de ne posséder qu’une ridicule PAL –Pile A Lire – au pied de ma bibliothèque. Mais même là, parfois le bas blesse. Car dans cette petite pile trônait honteusement depuis 2010 ce livre qui attendait d’être lu, dédicacé lors d’un salon à Creil par la main même de l’auteur. Sauf que jusqu’à présent me manquait soit le temps ou l’envie. Les histoires de capes et d’épées n’étant pas ma tasse de thé. Pourquoi l’avoir acheté alors ? Parce que c’est plus fort que moi ! Lorsque je me déplace dans un salon ou autre, il faut toujours que j’y ramène quelque chose. Même si ce n’est qu’un vulgaire marque page…

            Au final, l’attente aura été positive car j’ai été agréablement surprise par cette lecture. Mon conjoint l’ayant lu, il m’avait prévenu de ce que je trouverais entre ses pages mais cela n’a en aucun cas gâché le plaisir que j’y ai pris.

            Tout d’abord, je ne suis pas fan des récits où l’on suit plusieurs personnages en même temps à chaque chapitre mais ici se fut agréable, pas du tout dérangeant. Cela certainement parce que chaque passage est court et succinct. Le récit va droit au but. Décrit au début rapidement les personnages mis en scène et le décor avant de plonger dans l’action. Ensuite, tous ces noms finissent rapidement par se regrouper. Et c’est donc avec exaltation que l’on file de chapitre en chapitre. Que l’on découvre les complots, les traites et les combats qui s’y mêlent.

            C’est simple, j’y ai retrouvé mon âme d’enfant qui aimait le dessin animé Albert, le 5ème mousquetaire et Cartouche. Sans oublier les nombreuses adaptations cinématographiques de l’œuvre d’Alexandre Dumas et de ses farouches mousquetaires.

            A noter que ce premier tome d’une trilogie qui n’est plus disponible en grand format mais actuellement réimprimé en poche par Folio a reçu plusieurs récompense : le prix Imaginales des Lycéens 2009 et Morningstar Award 2010. Et après lecture, on comprend facilement pourquoi.

            Car en plus d’être un livre qui se lit rapidement et sans fioriture, le récit a la chance d’avoir un bon scénario et des personnages attachants et une plume simple, sans figure de style. De plus, l’auteur se base sur plusieurs faits réels de l’histoire française sans tomber dans le lourd. C’est donc avec plaisir que l’on découvre chaque monument historique avant de revenir rapidement à l’histoire. On y découvre aussi un Paris différent, un Cardinal soucieux du bien de la France. On y croise même Athos ! Et à cela s’ajoute l’élément qui fait mouche : des dragons ! Toute l’intrigue tourne autour d’eux, de leur apparence et de leurs pouvoirs. J’ai adoré le fait de calquer un univers fantastique à notre culture française. Bien que cela soit un peu trop léger parfois. Mon seul regret et reproche. Ce que j’espère ira en s’améliorant dans les deux autres romans.

            En attendant, ça m’a donné envie d’en savoir un peu plus sur cette affaire et plus tard, découvrir le récit : Les trois mousquetaires. Encore jamais lu à ce jour. Les lacunes de l’Education Française…

Commenter cet article

yohann 24/08/2013 09:35

Je suis content que cette lecture t'est plu. Un billet qui met cette histoire en avant et il est vrai qu'elle le mérite :)

Ambroisie 25/08/2013 14:45

Maintenant, j'ai hâte que le tome deux sorte en poche à la fin du mois ! Je veux découvrir la suite !