Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #challenge : Je lis aussi des albums 2013

Editions Ecole des Loisirs, Album
Publication : 1999 (VO), 31 octobre 1999 (VF) _ Réédition : 5 décembre 2001
31 pages _ 5,60 €

 

4ème de couverture : « J’ai compris que j’étais vieux le jour où je me suis retrouvé dans la vitrine d’un antiquaire. J’ai été fabriqué en Allemagne. Mes tous premiers souvenirs sont assez douloureux. J’étais dans un atelier et l’on me cousait les bras et les jambes pour m’assembler… »

 

Mon avis : Lors de ma formation d’une journée l’année dernière chez la maison d’édition Ecole des Loisirs, ils nous avaient présenté ce livre. Nous apprenant avec étonnement que parfois ce livre était donné à étudier au collège en français ou en histoire, nous faisant un rapide petit résumé d’un ours et de sa vie pendant la seconde Guerre Mondiale.

            Rien de mieux pour me dégoûter d’un livre avant même de l’avoir lu. N’aimant pas les récits historiques où il est question de guerre. Pour le challenge, j’ai quand même fait un effort et en fin de compte, je ne regrette rien.

            Outre les dessins à mon goût qui vieillissent mal, l’histoire elle reste touchante. A travers l’autobiographie d’Otto, on découvre le récit poignant de deux amis d’enfances : David et Oskar, qui vont pouvoir se retrouver des années après la guerre grâce à une photo de cette peluche dans les journaux. Ayant perdu tous les deux leurs parents, l’un dans un camp de concentration, l’autre pendant les bombardements de l’Allemagne ou sur le champ de bataille. Tout cela en passant par le récit de son jour de fabrication, l’origine de sa tâche d’encre à l’oreille, de la balle qui lui traversa la poitrine et sauva un officier américain et encore d’autres aventures avant de finir dans la vitrine d’un antiquaire jusqu’à retrouver la vie d’Oskar et David.

            Un dénouement final qui heureusement se termine bien. Une courte histoire qui m’a touché plus que de raison, je conseille cet album aux grands comme aux petits. Ca a été une très belle découverte, contente d’avoir surmonté mon préjugé.

.

 

Commenter cet article