Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kezako du livre

Kezako = "Qu'est-ce que c'est ?"

Publié le par Ambroisie
Publié dans : #challenge : Je lis aussi des albums 2013

Editions HongFei, Album
Publication : 13 septembre 2012 (VF)
32 pages _ 16,20 €

 

4ème de couverture : « Au bord d’un lac sombre en Chine, le jeune Rong mène seul une vie paisible. Un jour, à côté d’une plume noire aux reflets bleus, il découvre un oiseau blessé. Cet oiseau, qu’il nommera Qing et qu’il soignera avant de lui rendre la liberté, n’est autre que la princesse du royaume des corbeaux.

La belle Qing, reconnaissante, offrira à Rong un habit magique lui permettant de s’envoler et de la suivre jusqu’à son pays qui cache mille couleurs.

Pourra-t-il quitter sa vie au bord du lac pour vivre auprès de la princesse ? Ou choisira-t-il d’oublier Qing ?

 

L’histoire d’un amour qui transcende les apparences et les différences, librement inspirée d’un récit de PU Songling, lettré chinois du XVIIe siècle. »

 

Mon avis : Une fois encore, une très belle histoire dont je n’ai pas grand-chose à ajouter à cause d’un résumé fait par l’éditeur assez complet. Et qui de plus, fait voyager son lecteur.

            J’ai trouvé que ce récit était une bouchée d’air frais parce qu’il ne commençait pas directement dans l’univers de la royauté. Pas de princesse ou de roi dès les premiers paragraphes, juste Rong, un homme tout ce qu’il y a de plus normal. Doté d’un grand cœur et respectueux de la nature en apportant son aide à un corbeau blessé. Qui pour son geste, se verra remercié par une belle demoiselle qui l’invitera à venir dans son royaume. Un voyage qui lui vaudra d’y trouve l’amour en la personne de la belle Qing. Sauf que le cœur a ses racines et que sa terre natale manque à Rong. Alors, il se retrouvera confronté à faire un choix : retourner chez lui et abandonné Qing ou rester et vivre ensemble officiellement ensemble.

            Une belle preuve d’amour. Un récit appréciable mais pas encore le coup de cœur de l’année que je recherche.

            Une fois de plus j’ai aimé les dessins, les couleurs et les paysages. Petit bémol, à nouveau, pour la tête des personnages fait par Wang Yi que je ne trouve pas terrible. C’est fou mais j’apprécie tout sauf leur tête !

 

Extrait :

Princesse Corbeau _ Wang Yi
Princesse Corbeau _ Wang Yi
Princesse Corbeau _ Wang Yi

Commenter cet article